Feed on
Posts
Comments

CONSEILS A L'ECONOME.

Préface.

Ce volume Conseils à l’Econome, est une compilation ; il a été publié en réponse à une requête venue de tous les horizons pour la préparation d’un ouvrage de ce genre. Au cours des années a paru un large faisceau d’enseignements utiles et pratiques sur l’économat donnés par l’Esprit de prophétie. Ils ont été imprimés dans des livres et des périodiques, mais ce volume est constitué surtout d’éléments qui ne sont plus accessibles actuellement à nos prédicateurs et à nos membres. Dans les ouvrages courants on trouve de nombreux renseignements complémentaires sur ce sujet, dont une minime partie a été utilisée ici. Nous sommes heureux que tous puissent maintenant avoir accès, sous une forme agréable, à une sélection d’enseignements donnés à l’Eglise. Ce volume a été réalisé dans les bureaux des Publications d’Ellen G. White, sous la direction du Comité des Administrateurs.

La question de l’économat occupe une place importante et vitale dans la vie et le service du chrétien. Chaque croyant y est profondément et constamment intéressé. Dans une claire compréhension des principes de l’économat doit s’inclure notre adhésion au principe de la souveraineté de Dieu, de son droit de propriété sur toutes choses et du don de sa grâce en notre faveur. Tandis que nous progressons dans la connaissance de ces principes, nous comprenons mieux la manière dont l’amour et la grâce de Dieu opèrent dans nos vies.

Bien que les principes de l’économat concernent les choses matérielles, ils se distinguent d’abord par leur caractère spirituel.

Le service du Christ est une réalité. Le Seigneur exige certaines choses de nous en vue de pouvoir faire certaines choses pour nous. La réalisation de ces choses requises en harmonie avec la volonté divine place toute la question de l’économat sur un plan spirituel élevé. Le Seigneur n’est pas un exacteur. Il n’exige pas arbitrairement que nous le servions et que nous nous engagions envers lui en lui rendant une partie de ce qu’il nous accorde. Mais pour l’économat divin il a prévu un plan grâce auquel notre action, conforme à sa volonté en ce domaine, entraîne un retour en notre faveur d’une abondance de bénédictions spirituelles. Nous nous écartons de ces bénédictions dès que nous cessons de collaborer avec lui dans l’application de ses plans et, de ce fait, nous nous privons nous-mêmes de ce dont nous avons le plus besoin.

Nous sommes pleinement assurés qu’une étude approfondie des principes de l’économat qui sont présentés dans ce volume conduira ceux qui chercheront à les connaître et qui les appliqueront à une expérience plus riche et plus complète des choses divines. C’est ce qui est clairement souligné dans la citation suivante : “Cette idée du service devrait avoir une répercussion pratique sur tout le peuple de Dieu. ... La pratique de la charité donnera une vie spirituelle à des milliers de prétendus adeptes de la vérité qui maintenant se lamentent dans les ténèbres. Au lieu d’être des adorateurs égoïstes de Mamon, ils deviendront de zélés et de fidèles collaborateurs du Christ dans l’œuvre du salut.” Témoignages pour l’Église 1 :421.

C’est en contemplant un tel idéal de transformation que nous devons tous étudier cet ouvrage, avec ardeur, priant en vue de l’acquisition d’une expérience plus riche et plus complète avec le Seigneur. J. L. McElhany

icon for podbean

VERS JESUS

VERS JESUS.

Préface.

L’une des questions les plus importantes que l’homme se soit jamais posé et en fait doit nécessairement formuler, est celle que fit le geôlier de Philippes à Paul et à Silas: “Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé?” Actes des Apôtres 16:30.

Trouver la réponse correcte à cette question quoique d’une importance vitale, est assez difficile. On se livre à d’interminables discussions sur la nature et la signification du salut. Les tentatives pour définir et distinguer la responsabilité de l’homme et celle de Dieu dans la dynamique du salut, résultent en des débats plutôt virulents. Essayer de saisir le sens de termes tels que “sanctification”, “justification”, “expiation” et “rédemption”, décourage quiconque est animé du désir de comprendre ce qu’est le salut et ce qu’il faut faire pour y parvenir.

Pourtant, Ellen G. White dans son livre VERS JÉSUS décrit magistralement et très simplement la signification et la dynamique du salut. À travers les pages de cette oeuvre, Christ et le thème du salut deviennent pour le lecteur, plus qu’une simple idée théologique, et bien plus qu’un thème de débat. Jésus devient le Sauveur et le Seigneur dont nous avons besoin pour expérimenter la joie et la certitude de notre salut.

De nos jours, la tendance est de rechercher davantage la réalité que la vérité, beaucoup plus la vie que la pensée, et surtout une existence remplie au lieu de grandes idées. C’est pourquoi, l’humanité a besoin de VERS JÉSUS. Ce livre fera énormément de bien à quiconque le lira. Chaque chapitre illumine la pensée, touche le coeur, stimule la volonté, en nous révélant l’amour incommensurable de Dieu, et nous encourage à la confession, la repentance et la consécration. Dans ce petit mais puissant volume, se révèlent les merveilles de la foi, sont dévoilés les secrets de la croissance spirituelle, sont soulignés les bénéfices de la prière, et nous sommes motivés à servir notre prochain de manière désintéressée.

Sans l’ombre d’un doute, VERS JÉSUS, qui fut publié pour la première fois en l’année 1892, traduit en plus de 150 langues, avec une circulation de plus de 100 millions d’exemplaires, est un classique de la littérature chrétienne. LES ÉDITEURS.

icon for podbean

TEMPERANCE

TEMPERANCE.

Préface.

La tempérance fut l’un des thèmes favoris de madame Ellen G. White, aussi bien dans ses écrits ue dans ses discours. En de nombreux articles parus dans les revues de notre Dénomination, comme dans ses ouvrages et ses lettres, elle insista auprès des adventistes du 7e jour pour qu’ils pratiquent la tempérance et l’enseignent avec ardeur. C’est en réponse à des demandes instantes que ces précieuses instructions ont été réunies dans un ouvrage et que nous publions la présente compilation.

Ce livre contient des extraits de tous les écrits de madame White sur la tempérance, y compris ceux qui sont maintenant épuisés, comme: Health, or How to Live (1865), Christian Temperance and Bible Hygiene (1890), Special Testimonies (1892-1912), et Drunkenness and Crime (1907).

Dans le plan de cet ouvrage comme dans son contenu, les compilateurs ont cherché à conserver l’accent que l’auteur mettait sur les différents aspects de la tempérance. La recherche d’une présentation exhaustive de toutes les idées apportées sur ce sujet par madame White a entraîné d’inévitables répétitions. Pour que cette compilation rende le plus de services possible aux lecteurs, et pour restreindre au maximum les répétitions, de très brèves citations ont été parfois reproduites. Toutefois, nous avons veillé à ce que cette omission du contexte n’altère en rien la pensée de l’auteur. D’autre part, nous avons toujours indiqué la source des citations.

Les lecteurs constateront qu’Ellen G. White, décédée en 1915, écrivit à une époque où la terminologie était parfois différente de celle de notre langage actuel, et où les conditions de vie n’étaient pas non plus toujours les mêmes que les nôtres, ce qui transparaît dans certaines descriptions. C’est ainsi que les cafés ou les bars actuels sont différents de ceux d’il y a soixante-dix ans. Il n’en demeure pas moins que l’on y sert des boissons de même nature que du temps d’Ellen G. White, et que leurs effets sur le corps, l’âme et l’esprit humains sont aussi les mêmes. Les relations entre l’usage de l’alcool et les accidents de la route n’étaient pas aussi étroites que de nos jours parce que les automobiles étaient infiniment moins nombreuses. Cependant, le lecteur trouvera, dans les déclarations concernant l’usage des boissons alcoolisées et les accidents, l’exposé de causes et d’effets pleinement applicables à la condition actuelle. L’alcool désunit les foyers, détruit la santé et les facultés mentales et spirituelles tout autant à notre époque qu’à la fin du 19e siècle.

Le lecteur discernera aisément la signification de la tempérance telle qu’Ellen G. White l’a présentée tout au long de son ministère. A cet égard, cet ouvrage apporte une précieuse contribution aux écrits concernant ce sujet. Les prédications rapportées dans l’appendice montrent combien madame White sentait peser sur elle la responsabilité de sauver l’humanité de la déchéance et de la mort provoquées par l’intempérance.

Que ce livre, par la grâce de Dieu, contribue à ranimer l’intérêt des adventistes du 7e jour pour la tempérance et l’oeuvre qui reste à accomplir dans ce domaine, et les amène à adopter à ce sujet une position d’avant-garde! C’est ce que souhaitent les éditeurs. Le Comité de publication des écrits d’Ellen G. White

icon for podbean

TEMOIGNAGES POUR L'EGLISE VOL. 3.

Préface.

Le volume III des Témoignages complète la sélection des écrits de Mme E.-G. White, qui sera d’un grand secours aux Adventistes du Septième Jour du monde entier. Les chapitres de ce volume furent écrits pendant la décade commençant en 1900. Ce fut une période particulièrement fertile et qui vit se développer magnifiquement l’oeuvre, embrassant dès lors le monde entier.

Ce volume se termine par les derniers messages adressés à l’Eglise par la servante du Seigneur. Bien que ceux-ci aient été écrits quelques années après la publication du volume IX des Testimonies, il est bon que ces déclarations importantes figurent ici.

Dans la composition de ce volume, comme dans les précédents, l’ordre chronologique a été respecté et, pour en faciliter la lecture, la date de la première publication et la source de chaque chapitre ont été indiquées.

Les messages contenus dans ce volume ont une grande importance pour l’Eglise du “reste”. Puissent les conseils qui leur sont adressés dans ces trois volumes, amener les Adventistes du Septième Jour à travers le monde à une plus riche expérience dans la grâce, à une piété plus profonde et à un effort plus soutenu dans la proclamation du message, c’est le voeu sincère que forment les Editeurs et Le Comité des Publications des Ecrits de Mme E.-G. White.

icon for podbean

TEMOIGNAGES POUR L'EGLISE VOL. 2.

Préface.

Le volume II des Témoignages couvre une période de dix-neuf ans pendant lesquels l’oeuvre des Adventistes du Septième Jour ne cessa de progresser. Les premières décades furent consacrées à des travaux multiples tels que la mise au point de nos doctrines, l’organisation ecclésiastique, la création de plusieurs Départements: publications, santé, éducation, etc. L’oeuvre des Missions voyait également une porte s’ouvrir devant elle.

L’instruction donnée au cours de cette période critique, et qui était destinée à guider et à sauvegarder l’Eglise, à édifier nos fidèles est toujours aussi vivante à nos coeurs aujourd’hui, alors que nous devons faire face à des problèmes et à des responsabilités analogues.

Comme dans le volume I, les sujets traités ici sont donnés selon l’ordre chronologique de leur rédaction. Au bas de chaque chapitre, le lecteur trouvera une note mentionnant la date de la première publication des lignes qu’il contient et les références utiles. Ces matières ont été puisées en grande partie dans les volumes IV, V et VI des “Testimonies for the Church ”. Quatre chapitres seulement ont été empruntés à d’autres ouvrages ou à des articles de M me E.-G. White parus dans nos journaux.

Nous formulons le voeu que ces conseils puissent aider les adventistes du monde entier à atteindre un idéal plus élevé et les entraîner dans une action toujours plus intense et plus décisive.

Le Comité de publication des Ecrits de Mme E.-G. White

icon for podbean

TEMOIGNAGES POUR L'EGLISE VOL.1.

Préface.

L’Esprit de prophétie est l’un des deux traits distinctifs de l’Eglise du “reste” dont il est parlé dans l’Apocalypse. Dès les origines, ce don a joué un rôle important dans l’expérience religieuse des Adventistes du Septième Jour et dans le développement de l’Eglise. Par lui, celle-ci a été exhortée, dirigée, encouragée, reprise, redressée.

A mesure que les “Témoignages” sortaient de presse, ils étaient reçus avec beaucoup d’empressement, étudiés avec prière, et leurs avertissements, mis en pratique. Les années s’écoulant, quelques-uns de ces Témoignages furent adressés aux croyants autres que ceux de langue anglaise. C’est en grande partie à ces messages que sont dus la force, l’unité et l’idéal élevé de l’Eglise.

Grâce à la sélection des Témoignages—qui comprendra trois volumes—ces conseils qui ont exercé une si grande influence pourront être utiles aux adventistes du monde entier. Néanmoins, ce n’est qu’en faisant un choix parmi ces articles qu’il a été possible d’en présenter une édition abrégée, facilement maniable et pouvant être aisément répandue.

Les trois volumes de cette édition comprennent donc une bonne sélection d’articles, faite par des comités composés d’hommes expérimentés, sous la direction et avec la collaboration du comité des publications des écrits de Mme White créé par M me White elle-même. Cette sélection constitue une partie intégrante de “The introductory Spirit of Prophecy Library ”—qui comprend douze volumes de l’Esprit de prophétie destinés à être premièrement publiés dans les principales langues du monde.

Les neuf volumes complets des “Testimonies for the Church ” sont composés d’une série d’articles et de lettres souvent sans aucun lien entre eux. La première collection, sous forme de brochure, fut publiée à la fin de 1855. Elle fut bientôt suivie par d’autres, si bien qu’on eut, finalement, trentesept livres ou brochures en une période de cinquantecinq ans. Les messages qu’ils contenaient avaient un caractère général ou particulier, et renfermaient des témoignages personnels sur divers problèmes.

Ecrits pendant une longue période de temps, afin de répondre aux besoins de l’Eglise, ces Témoignages reviennent naturellement souvent sur les mêmes sujets. De plus, bien des conseils s’appliquent spécialement à des cas isolés de l’époque où ils furent écrits. De telles répétitions, de tels messages particuliers, bien qu’ayant une grande valeur, ne peuvent être utiles à l’Eglise en dehors des Etats-Unis. Il a donc fallu faire une sélection d’articles d’une application générale et universelle afin de répondre aux besoins de l’Eglise à travers le monde. Une telle sélection est en pleine harmonie avec le désir exprimé par Mme White elle-même en 1864, lorsqu’elle fit réimprimer les dix premiers numéros des Témoignages.

Citons ses paroles: “Pendant les neuf dernières années, de 1855 à 1864, j’ai écrit dix petites brochures, intitulées “Testimonies for the Church ”, qui ont été publiées et ont circulé parmi les Adventistes du Septième Jour. La première édition de la plupart de ces brochures étant épuisée, et celles-ci étant constamment redemandées, on a pensé bien faire en les réimprimant sous la forme actuelle, en omettant les questions locales et personnelles et en ne donnant que les parties offrant un intérêt pratique et général.”—“Testimonies for the Church, N o 1 to 10, as Republished in Spiritual Gifts, volume IV.” 

Bien que la dernière édition anglaise comprit toute la matière de ces premières brochures, ces principes énoncés par Mme White nous ont guidés dans la préparation de cette édition mondiale.

Les “Testimonies for the Church ” (Témoignages pour l’Eglise ), publiés en anglais, totalisent 4 737 pages. Les trois volumes de la présente sélection en reproduisent 1 500, soit environ le tiers des neuf volumes. On s’est efforcé d’y inclure tous les articles qui avaient paru dans les deux sélections de base des Témoignages publiées autrefois dans des langues autres que l’anglais: deux volumes de 650 pages, publiés en Europe centrale et trois volumes de 1 100 pages, publiés dans les langues latines. Dans quelques cas où des articles semblables des sélections dont nous venons de parler constituaient une répétition, de tels articles ont été omis.

En général, les articles sont publiés intégralement, mais il est arrivé que pour assurer une bonne mise en pages on ait été amené à faire quelques suppressions qui sont toujours signalées.

A part les articles sélectionnés, certains paragraphes, ayant un grand intérêt, ont été tirés d’autres chapitres. La source originale est toujours indiquée. On a également inclus quelques articles importants qui ne se trouvent pas dans les “Testimonies”, mais dans d’autres ouvrages de Mme White.

Les articles sont présentés dans leur ordre chronologique, tels qu’ils ont été publiés dans la série des neuf volumes, à l’exception de quelquesuns qui ont été déplacés pour introduire certains sujets. Des sous-titres ont été ajoutés, de longs paragraphes morcelés.

Dans très peu de cas, des références qui paraissent obscures dans les chapitres précédents sont expliquées par des notes. On remarquera que dans les témoignages personnels les noms des personnes visées sont omis ou sont indiqués par des initiales A, B, C, etc. Mais l’initiale employée n’a aucun rapport avec le nom de l’individu auquel le message a été adressé.

Ces trois volumes ne sont pas destinés à remplacer la série des neuf volumes des “Testimonies for the Church ”. Ces neuf volumes sont toujours très demandés. La présente sélection, néanmoins, facilitera grandement la diffusion des “Témoignages”, les rendant plus accessibles et moins onéreux.

A mesure que ces volumes paraîtront dans les principales langues, ils apporteront des messages d’exhortation et d’encouragement aux foyers des Adventistes du Septième Jour du monde entier. L’uniformité du contenu de cette sélection, publiée dans toutes les langues, sera d’un grand secours au peuple de Dieu.

Puissent ces “Témoignages”, d’une importance vitale pour l’Eglise, contribuer au “perfectionnement des saints” et à “l’édification du corps du Christ”, c’est le voeu sincère que forment le Comité de la Conférence Générale, les Editeurs, et Le Comité de publications des Ecrits de Mme E.-G. White.

icon for podbean

PUISSANCE DE LA GRACE.

Préface.

“Puissance de la grâce” est le troisième volume de méditations quotidiennes paru en français et dû à la plume d’Ellen G. White. Celle-ci fait preuve d’une richesse spirituelle remarquable. Ce serait certainement commettre une erreur que de l’attribuer à la seule personne de l’auteur. Ellemême a déclaré:

“Je ne suis pas à l’origine de ces livres. Ils contiennent l’instruction que j’ai reçue de Dieu au cours d’un long ministère. La lumière qui émane de leurs pages doit briller dans le coeur des hommes et des femmes pour qu’ils soient conduits à leur Sauveur.”—Review and Herald, 20 janvier 1903.

Ceux qui liront ces messages inspirés seront certainement appelés à faire une expérience plus intime avec Jésus-Christ. Ils deviendront les bénéficiaires de cette grâce qui est un attribut divin révélé à des êtres sans mérites. “Nous ne cherchons pas cette grâce, dit Mme White, c’est elle qui cherche à nous atteindre.”

Les déclarations contenues dans cet ouvrage concernent essentiellement le sujet de la grâce. Elles proviennent généralement de livres et de journaux publiés dans le passé. A la fin du volume, on trouvera l’indication exacte de chaque source.

L’ouvrage “Puissance de la grâce” a été compilé sous la direction des membres du conseil d’administration des écrits d’Ellen G. White. Des compilations de ce genre sont en harmonie avec la volonté de l’auteur exprimée dans son testament. Celui-ci précise que de telles sélections doivent être publiées chaque fois que le besoin s’en fait sentir. 

Nous espérons que ces pensées et conseils quotidiens encourageront le lecteur à puiser plus largement dans les trésors divins et à se préparer de façon plus intense à entrer dans le royaume des cieux.

Que ce livre puisse contribuer à un réveil et à une réforme profonde dans l’Eglise! Le conseil d’administration des publications d’Ellen G. White.

icon for podbean

PROPHETES ET ROIS

PROPHETES ET ROIS.

Préface.

Toute l'histoire du peuple élu: les enfants d'Abraham “selon la chair”, est d'un intérêt vital, en ce qu'elle révèle les différents aspects du caractère de Dieu: sa compassion infinie, sa parfaite justice, sa sagesse illimitée, sa puissance insondable et son amour éternel.

Mais de toute cette histoire aucune partie n'est plus intéressante que celle dont traite cet ouvrage, c'est-à-dire l'époque où Israël a atteint le faîte des honneurs, jusqu'à sa captivité et son retour en Palestine.

Le but de ce livre n'est pas d'entrer dans les détails de l'histoire de cette époque, ni d'en donner un récit systématique. D'autres l'ont fait depuis longtemps. Mais il s'agit là d'en faire ressortir de plus grandes choses: tirer des leçons morales des triomphes d'Israël, de ses défaites, ses apostasies, sa captivité et ses réformes, de façon à venir en aide d'une manière pratique à ceux qui passent par l'épreuve, en leur montrant la profondeur de l'amour de Dieu et sa grande miséricorde dans tous ses agissements à l'égard d'un peuple obstiné.

L'ouvrage débute avec Israël, au moment où il ne composait qu'un seul royaume, dans sa gloire, avec son temple magnifique: centre mondial du véritable culte. Puis vient la division en deux royaumes: celui du nord composé de dix tribus qui, à cause de leur infidélité, furent emmenées en captivité pour toujours, et celui du sud, avec les tribus de Juda et Benjamin, connu sous le nom de royaume de Juda.

 Juda, avec ses principaux rois, bons ou mauvais, sa captivité, ses ressortissants qui pleurent sur les rives de l'Euphrate, leurs harpes suspendues aux saules, les regards tournés vers Jérusalem dévastée—tout cela est passé en revue.

Ensuite, c'est la vie des captifs à Babylone, leurs saints hommes, leurs prophètes, leur délivrance par suite de la promulgation d'un décret par un puissant monarque, leur retour à Jérusalem, la reconstruction du temple sous la direction divine et le rétablissement des Juifs en Palestine.

L'ouvrage s'arrête longuement sur la vie des rois d'Israël: Salomon, que sa sagesse extraordinaire n'empêche pas de se détourner de Dieu; Jéroboam, qui provoqua la division du royaume et les maux qui en résultèrent; le grand prophète Elie, dont la mission fut si importante; Elisée, son successeur, prophète de paix et de guérison; Achaz, le roi faible et méchant; Ezéchias, le roi timide et débonnaire; Daniel, le prophète “bien-aimé” de Dieu; Jérémie, le prophète de la tristesse; Aggée, Zacharie et Malachie, les prophètes de la restauration. Et au-dessus de tous ces personnages, dans une gloire surnaturelle, vient le Roi des rois, l'“Agneau de Dieu”, le Fils unique du Père, en qui s'accomplissent tous les types des cérémonies lévitiques.

Les desseins de Dieu sont immuables. Si le peuple élu ne proclame pas l'Evangile, celui-ci fera son chemin sans lui. Qu'arriva-t-il lorsque Israël fut captif à Babylone ? Grâce au témoignage d'une poignée d'hommes fidèles, le puissant monarque de cet empire fut amené à proclamer dans le monde entier la connaissance du vrai Dieu. Puis, ce fut Cyrus, roi de Perse, qui mit un terme à la captivité du peuple élu. La richesse et la puissance des nations sont à la disposition de ce dernier, si Dieu le veut.

Ainsi, nous sommes amenés, dans l'accomplissement des plans divins, du type à l'antitype, des rois éphémères au Roi éternel, de la gloire qui s'évanouit à la gloire qui demeure, du peuple mortel qui pèche et disparaît au peuple juste, immortel.

Puisse cet ouvrage, dont l'auteur est mort lorsqu'il préparait les derniers chapitres, conduire beaucoup d'âmes au seul vrai Dieu, c'est le voeu sincère que forment LES EDITEURS.

icon for podbean

PREMIERS ECRITS

PREMIERS ECRITS.

AVANT-PROPOS.

Au cours des quinze premières années de son ministère, Ellen G. White écrivit sept livres et brochures. Les deux premiers et le dernier de ces ouvrages composèrent Early Writings (Premiers écrits). Les quatre autres, de courts Témoignages, furent publiés pendant les années 1855, 1856 et 1857. Ces dernières brochures comptaient 96 pages. On les trouve aujourd’hui dans le volume I des Testimonies for the Church et dans le premier volume des Témoignages, pp. 32-68.

Les trois ouvrages dont est composé Early Writings furent d’abord 1) une brochure de 64 pages, intitulée A Sketch of the Christian Experience and Views of Ellen G. White (Esquisse de l’expérience chrétienne et visions de Ellen G. White), publiée au mois d’août 1851; 2) une brochure de 48 pages, intitulée Supplement to the Christian Experience and Views of Ellen G. White, publiée au mois de janvier 1854; et 3) les premiers éléments de la grande controverse (Tragédie des Siècles), un volume de 219 pages, intitulé Spiritual Gifts (Dons spirituels), volume I, qui sortit de presse au mois de septembre 1858.

Dans Expérience et Visions se trouve une esquisse autobiographique de Mme White, retraçant brièvement son expérience religieuse dans le Mouvement adventiste de 1840 à 1844. Puis suit un certain nombre de ses premières visions, dont plusieurs avaient déjà été imprimées sur des feuilles volantes ou dans des périodiques.

Le Supplément explique certaines expressions des premières pages qui avaient été mal comprises ou mal interprétées, et donne des conseils additionnels à l’Eglise. Cette publication précéda d’un an la première brochure portant le titre Testimony for the Church (Témoignage pour l’Eglise).

Spiritual Gifts (Dons spirituels), volume I, contenant les premiers écrits publiés au sujet de la vision du long conflit qui oppose le Christ et ses anges et Satan et ses anges, est très apprécié pour la fraîcheur de ses descriptions et sa nature compacte, puisqu’il ne traite que les points les plus saillants du dit conflit.

De bonnes éditions de ces premiers écrits de Mme White sortirent de presse, mais avec le temps elles furent épuisées.

En 1882, Expérience et Visions et le Supplément furent réunis et édités en un petit volume sous le titre The Christian Experience and Views of Ellen White. Des notes furent ajoutées au bas des pages donnant des dates et des explications. Deux songes intéressants, l’un de Mme White, qu’elle eut dans sa jeunesse, et un autre de William Miller, qu’il eut à la fin de sa vie, y furent ajoutés. Ces songes étaient mentionnés dans la première brochure, mais on n’en donnait pas le texte.

En 1882, Spiritual Gifts (Dons spirituels), volume I, était aussi réédité et un peu plus tard, au cours de la même année, était joint à Expérience et Visions (livre qui comprenait le Supplément). Ce fut l’ouvrage intitulé Early Writings. Dans les éditions qui suivirent on observa la même pagination. Les messages d’information et d’encouragement que ces Premiers Ecrits de Mme White apportèrent à l’Eglise paraissent maintenant en français. L’impression est calquée sur l’édition américaine, de sorte que l’on peut avoir recours pour la consulter à l’Index des écrits de Mme E. G. White.

Un Prologue historique a été ajouté pour fournir au lecteur la connaissance des temps et des circonstances des différentes parties du livre, ainsi que plusieurs notes en Appendice pour expliquer certaines expressions et des situations qui seraient moins bien comprises qu’au moment où l’ouvrage a été écrit.

Que la traduction du message de Early Writings, offerte aux lecteurs de langue française dans les pages des Premiers Ecrits, puisse être une riche source d’instruction et d’encouragement aux hommes et aux femmes qui se préparent à rencontrer leur Seigneur, tel est le voeu sincère des Editeurs et du Comité de publication des Ecrits de Mme E. G. White.

icon for podbean

POUR UN BON EQUILIBRE MENTAL ET SPIRITUEL 2.

Préface.

A l’époque d’Ellen White (1827-1915), la psychologie, qui traite des aptitudes et des fonctions mentales, en était encore à ses balbutiements. Les écrits de cet auteur n’en témoignent pas moins d’une philosophie où les conseils touchant cette science et l’hygiène mentale sont clairement énoncés.

L’objet de la présente compilation vise à rassembler les déclarations d’Ellen White relatives à ce sujet vaste et important bien que parfois controversé, de manière à en faciliter l’étude. Convaincus avec d’autres que cette femme du 19e siècle a écrit sous l’influence du Saint Esprit, les Adventistes du septième jour apprécient les conseils qu’elle donne dans un domaine si vital pour toute l’humanité, à une époque où les écoles de pensée psychologiques sont multiples et changeantes.

Le bien-fondé des conceptions d’Ellen White en matière de physiologie, de nutrition, d’éducation et dans d’autres domaines, n’est plus à démontrer. Nul doute que les recherches en cours sur la psychologie et l’hygiène mentale ne feront que confirmer la notoriété de ses principes sur ces questions. Les adventistes engagés, trouveront dans Pour un [vi] bon équilibre mental et spiritual de nombreuses réponses. A mesure que la vérité se fera jour, les positions défendues dans ce livre gagneront, nous en sommes certains, l’adhésion d’un nombre croissant de lecteurs avertis.

Quant aux expressions occasionnelles telles que “J’ai vu”, “Il m’a été montré”, “J’ai été chargée de...”, elles ne doivent pas seulement être comprises, mais acceptées comme l’assurance que les idées exprimées émanent de Celui qui a formé l’esprit humain.

En rassemblant ces documents, l’objectif du Comité de publication des écrits d’Ellen White ne visait pas à sélectionner un certain nombre d’extraits destinés à appuyer l’opinion de divers auteurs qui font autorité en matière d’éducation et de psychologie.

Autrement dit, cet ouvrage ne reflète nullement les idées préconçues des compilateurs qui se sont efforcés au contraire de laisser à Ellen White le soin d’exposer librement son point de vue. Leur travail est le fruit de vastes recherches faites dans l’abondante collection des ouvrages de cet auteur, écrits au cours d’une soixantaine d’années, tels qu’ils figurent dans ceux qui sont encore en vente ou sont actuellement épuisés, dans ses milliers d’articles parus dans plusieurs périodiques et dans les nombreux manuscrits et lettres conservés dans la réserve du Comité de publication des écrits d’Ellen White.

Une grande partie du présent ouvrage renferme l’énoncé d’un certain nombre de principes directeurs, le tout émaillé et complété de passages qui mettent en lumière des conseils pratiques et des exhortations formulés dans le cadre des relations entre enseignants et élèves, pasteurs et fidèles, médecins et malades, parents et enfants.

Très souvent, les conseils en question destinés à des personnes responsables: pasteur, médecin, professeur, éditeur, père ou mère de famille, voire à des jeunes, peuvent, à la lumière des circonstances et des instructions données, être apparentés à des cas particuliers. L’important est alors de s’attacher au principe mis en relief. Il est évident qu’Ellen White ne s’est pas exprimée en psychologue. Elle n’a pas employé la terminologie consacrée de nos jours en matière de psychologie.

En fait, le lecteur doit faire preuve de compréhension lorsqu’elle emploie les mots “psychologie”, “phrénologie”, etc. Quoi qu’il en soit, le lecteur non prévenu ne pourra qu’être fortement impressionné par la lucidité exceptionnelle de l’auteur en matière de principes fondamentaux de psychologie. Présentées dans un ordre logique, les déclarations d’Ellen White concernant les différents aspects de l’esprit humain, leur importance décisive dans l’expérience de la vie, leurs potentialités et les facteurs qui contribuent à leur développement optimum, forment un heureux complément aux oeuvres posthumes de l’auteur. Ces déclarations nous aident à mieux comprendre la nature de l’être humain et ses relations à l’égard de son entourage, à l’égard de Dieu et de l’univers.

Voici vingt-cinq ans, lorsque le travail de compilation de ce livre a commencé, on a pensé que l’ouvrage intéresserait au premier chef ceux qui étudient dans le domaine de l’hygiène mentale. Aussi avait-on disposé les choses de manière que les textes puissent retenir l’attention de tels spécialistes. Par ailleurs, le chercheur comprendra que si les compilateurs se sont efforcés d’éviter dans la mesure du possible les redondances, néanmoins, quelques déclarations clé reviennent dans différents chapitres, car le lecteur s’attend à les retrouver sous les rubriques appropriées.

Cette compilation est manifestement d’un intérêt vital pour tous les adventistes comme pour les sympathisants de leur Eglise, car le combat pour l’esprit humain est de ceux dans lesquels nous sommes tous impliqués.

La tâche des compilateurs s’est bornée à sélectionner les textes, à les présenter selon un ordre logique, à y ajouter titres et sous-titres aux endroits voulus. Ils se sont efforcés d’inclure toutes les déclarations essentielles sur les sujets traités, déclarations rédigées au fil des années du ministère actif d’Ellen White, afin d’aborder une matière donnée sous ses différents aspects et de manière aussi complète que possible. Ce faisant, comme nous venons de le dire, on constatera çà et là des répétitions sur des généralités, répétitions susceptibles d’irriter quelque peu le lecteur superficiel. Tout lecteur attentif n’en appréciera pas moins chaque phrase qui contribue à éclairer le sujet. Bref, dans une certaine mesure, Pour un bon équilibre mental et spirituel a une valeur encyclopédique.

Après chaque citation des textes d’Ellen White figure la référence précise qui, dans la majorité des cas, permettra au lecteur de se reporter, le cas échéant, au contexte original. Afin de gagner de la place, nous avons utilisé les sigles habituellement acceptés pour désigner les références en question. Une table de ces sigles figure après la table des matières. Chaque fois est indiquée la date de l’écrit ou celle de sa première publication. Les sources originelles sont données comme premières références, et s’il s’agit d’un texte actuellement publié sous forme de livre, les références de ce dernier sont également indiquées. Celles citées d’après le Seventh-day Adventist Bible Commentary [Commentaire adventiste de la Bible] concernent les déclarations annexes d’Ellen White reproduites à la fin de chaque volume de ce commentaire ou dans le volume 7a du SDA Bible Commentary.

Faute de place, il n’a pas été possible de traiter dans le présent ouvrage certains sujets relatifs aux facultés mentales tels que la folie, sujets pour lesquels le lecteur est invité à consulter le Comprehensive Index to the Writings of Ellen G. White.

Pour un bon équilibre mental et spirituel a été préparé par les soins du Bureau de publication des écrits d’Ellen White, sous la responsabilité du Comité des dépositaires de ces écrits, dûment autorisés par les dispositions testamentaires de l’auteur. Contrairement à la plupart des compilations des textes d’Ellen White, celle que vous avez sous les yeux fut d’abord provisoirement mise en circulation sous la forme d’un manuel intitulé Guidelines to Mental Health, et destiné à être utilisé comme test dans les établissements scolaires ou comme base de dissertation par les éducateurs, les psychologues et les psychiatres adventistes. Le Bureau de publications des écrits d’Ellen White voulait s’assurer que toutes les déclarations connues relatives aux sujets traités soient prises en compte et que la présentation des textes soit satisfaisante.

L’accueil favorable que cet ouvrage initial reçut notamment dans les milieux scolaires justifie la place qui lui est assignée parmi les nombreux ouvrages posthumes d’Ellen White. Publié en deux volumes, Pour un bon équilibre mental et spirituel fait aujourd’hui partie de la Bibliothèque du foyer chrétien. Sous sa forme actuelle, il représente une édition partiellement revue dans le choix et la classification des sujets. Un chapitre intitulé “L’amour et la sexualité” a été ajouté. Plusieurs autres ajouts ont étoffé certains chapitres, tandis que certaines suppressions ont permis d’éliminer des répétitions superflues. Il y a continuité entre la pagination du volume 1 et celle du volume 2.

Puisse le schéma ici clairement tracé du grand conflit opposant les forces du bien à celles du mal et visant à contrôler l’esprit humain contribuer à avertir et à éclairer tous les lecteurs. Puisse ce livre leur fournir suggestions et conseils pour qu’ils fassent des choix judicieux, garantie de l’héritage de la vie à venir—tel est le double voeu du Comité des Dépositaires des Publications d’Ellen G. White. Washington, D.C., 22 mars 1977.

icon for podbean

POUR UN BON EQUILIBRE MENTAL ET SPIRITUEL 1.

Préface.

A l’époque d’Ellen White (1827-1915), la psychologie, qui traite des aptitudes et des fonctions mentales, en était encore à ses balbutiements. Les écrits de cet auteur n’en témoignent pas moins d’une philosophie où les conseils touchant cette science et l’hygiène mentale sont clairement énoncés.

L’objet de la présente compilation vise à rassembler les déclarations d’Ellen White relatives à ce sujet vaste et important bien que parfois controversé, de manière à en faciliter l’étude. Convaincus avec d’autres que cette femme du 19e siècle a écrit sous l’influence du Saint Esprit, les Adventistes du septième jour apprécient les conseils qu’elle donne dans un domaine si vital pour toute l’humanité, à une époque où les écoles de pensée psychologiques sont multiples et changeantes.

Le bien-fondé des conceptions d’Ellen White en matière de physiologie, de nutrition, d’éducation et dans d’autres domaines, n’est plus à démontrer. Nul doute que les recherches en cours sur la psychologie et l’hygiène mentale ne feront que confirmer la notoriété de ses principes sur ces questions. Les adventistes engagés, trouveront dans Pour un bon équilibre mental et spiritual de nombreuses réponses. A mesure que la vérité se fera jour, les positions défendues dans ce livre gagneront, nous en sommes certains, l’adhésion d’un nombre croissant de lecteurs avertis.

Quant aux expressions occasionnelles telles que “J’ai vu”, “Il m’a été montré”, “J’ai été chargée de...”, elles ne doivent pas seulement être comprises, mais acceptées comme l’assurance que les idées exprimées émanent de Celui qui a formé l’esprit humain.

En rassemblant ces documents, l’objectif du Comité de publication des écrits d’Ellen White ne visait pas à sélectionner un certain nombre d’extraits destinés à appuyer l’opinion de divers auteurs qui font autorité en matière d’éducation et de psychologie. Autrement dit, cet ouvrage ne reflète nullement les idées préconçues des compilateurs qui se sont efforcés au contraire de laisser à Ellen White le soin d’exposer librement son point de vue. Leur travail est le fruit de vastes recherches faites dans l’abondante collection des ouvrages de cet auteur, écrits au cours d’une soixantaine d’années, tels qu’ils figurent dans ceux qui sont encore en vente ou sont actuellement épuisés, dans ses milliers d’articles parus dans plusieurs périodiques et dans les nombreux manuscrits et lettres conservés dans la réserve du (Comité de publication des écrits d’Ellen White).

Une grande partie du présent ouvrage renferme l’énoncé d’un certain nombre de principes directeurs, le tout émaillé et complété de passages qui mettent en lumière des conseils pratiques et des exhortations formulés dans le cadre des relations entre enseignants et élèves, pasteurs et fidèles, médecins et malades, parents et enfants.

Très souvent, les conseils en question destinés à des personnes responsables: pasteur, médecin, professeur, éditeur, père ou mère de famille, voire à des jeunes, peuvent, à la lumière des circonstances et des instructions données, être apparentés à des cas particuliers. L’important est alors de s’attacher au principe mis en relief.

Il est évident qu’Ellen White ne s’est pas exprimée en psychologue. Elle n’a pas employé la terminologie consacrée de nos jours en matière de psychologie. En fait, le lecteur doit faire preuve de compréhension lorsqu’elle emploie les mots “psychologie”, “phrénologie”, etc. Quoi qu’il en soit, le lecteur non prévenu ne pourra qu’être fortement impressionné par la lucidité exceptionnelle de l’auteur en matière de principes fondamentaux de psychologie. Présentées dans un ordre logique, les déclarations d’Ellen White concernant les différents aspects de l’esprit humain, leur importance décisive dans l’expérience de la vie, leurs potentialités et les facteurs qui contribuent à leur développement optimum, forment un heureux complément aux oeuvres posthumes de l’auteur. Ces déclarations nous aident à mieux comprendre la nature de l’être humain et ses relations à l’égard de son entourage, à l’égard de Dieu et de l’univers.

Voici vingt-cinq ans, lorsque le travail de compilation de ce livre a commencé, on a pensé que l’ouvrage intéresserait au premier chef ceux qui étudient dans le domaine de l’hygiène mentale. Aussi avait-on disposé les choses de manière que les textes puissent retenir l’attention de tels spécialistes. Par ailleurs, le chercheur comprendra que si les compilateurs se sont efforcés d’éviter dans la mesure du possible les redondances, néanmoins, quelques déclarations clé reviennent dans différents chapitres, car le lecteur s’attend à les retrouver sous les rubriques appropriées.

Cette compilation est manifestement d’un intérêt vital pour tous les adventistes comme pour les sympathisants de leur Eglise, car le combat pour l’esprit humain est de ceux dans lesquels nous sommes tous impliqués.

La tâche des compilateurs s’est bornée à sélectionner les textes, à les présenter selon un ordre logique, à y ajouter titres et sous-titres aux endroits voulus. Ils se sont efforcés d’inclure toutes les déclarations essentielles sur les sujets traités, déclarations rédigées au fil des années du ministère actif d’Ellen White, afin d’aborder une matière donnée sous ses différents aspects et de manière aussi complète que possible. Ce faisant, comme nous venons de le dire, on constatera çà et là des répétitions sur des généralités, répétitions susceptibles d’irriter quelque peu le lecteur superficiel. Tout lecteur attentif n’en appréciera pas moins chaque phrase qui contribue à éclairer le sujet. Bref, dans une certaine mesure, Pour un bon équilibre mental et spirituel a une valeur encyclopédique.

Après chaque citation des textes d’Ellen White figure la référence précise qui, dans la majorité des cas, permettra au lecteur de se reporter, le cas échéant, au contexte original. Afin de gagner de la place, nous avons utilisé les sigles habituellement acceptés pour désigner les références en question. Une table de ces sigles figure après la table des matières. Chaque fois est indiquée la date de l’écrit ou celle de sa première publication. Les sources originelles sont données comme premières références, et s’il s’agit d’un texte actuellement publié sous forme de livre, les références de ce dernier sont également indiquées. Celles citées d’après le Seventh-day Adventist Bible Commentary [Commentaire adventiste de la Bible] concernent les déclarations annexes d’Ellen White reproduites à la fin de chaque volume de ce commentaire ou dans le volume 7a du SDA Bible Commentary.

Faute de place, il n’a pas été possible de traiter dans le présent ouvrage certains sujets relatifs aux facultés mentales tels que la folie, sujets pour lesquels le lecteur est invité à consulter le Comprehensive Index to the Writings of Ellen G. White.

Pour un bon équilibre mental et spirituel a été préparé par les soins du Bureau de publication des écrits d’Ellen White, sous la responsabilité du Comité des dépositaires de ces écrits, dûment autorisés par les dispositions testamentaires de l’auteur. Contrairement à la plupart des compilations des textes d’Ellen White, celle que vous avez sous les yeux fut d’abord provisoirement mise en circulation sous la forme d’un manuel intitulé Guidelines to Mental Health, et destiné à être utilisé comme test dans les établissements scolaires ou comme base de dissertation par les éducateurs, les psychologues et les psychiatres adventistes. Le Bureau de publications des écrits d’Ellen White voulait s’assurer que toutes les déclarations connues relatives aux sujets traités soient pris en compte et que la présentation des textes soit satisfaisante.

L’accueil favorable que cet ouvrage initial reçut notamment dans les milieux scolaires justifie la place qui lui est assignée parmi les nombreux ouvrages posthumes d’Ellen White. Publié en deux volumes, Pour un bon équilibre mental et spirituel fait aujourd’hui partie de la Bibliothèque du foyer chrétien. Sous sa forme actuelle, il représente une édition partiellement revue dans le choix et la classification des sujets. Un chapitre intitulé “L’amour et la sexualité” a été ajouté. Plusieurs autres ajouts ont étoffé certains chapitres, tandis que certaines suppressions ont permis d’éliminer des répétitions superflues. Il n’y a pas de solution de continuité entre la pagination du volume 1 et celle du volume 2.

Puisse le schéma ici clairement tracé du grand conflit opposant les forces du bien à celles du mal et visant à contrôler l’esprit humain contribuer à avertir et à éclairer tous les lecteurs.

Puisse ce livre leur fournir suggestions et conseils pour qu’ils fassent des choix judicieux, garantie de l’héritage de la vie à venir—tel est le double voeu du Comité des Dépositaires des Publications d’Ellen G. White. Washington, D.C., 22 mars 1977

icon for podbean

PATRIARCHES ET PROPHETES.

Préface. Les éditeurs publient cette troisième édition, convaincus que cet ouvrage éclaire un sujet d’une importance suprême et d’un intérêt universel, mais trop peu connu ou trop laissé dans l’ombre. La grande lutte qui se livre entre la vérité et l’erreur, entre la lumière et les ténèbres, entre la puissance de Dieu et les tentatives d’usurpation de l’ennemi de toute justice: tel est le grand spectacle sur lequel il est raisonnable de supposer que l’attention de tous les mondes est concentrée. Que cette lutte, résultat du péché, existe; qu’elle doive passer par différentes phases pour se terminer enfin à la plus grande gloire de Dieu comme à l’honneur et à l’avantage de ses sujets fidèles: voilà les certitudes que la Bible, révélation de Dieu aux hommes, nous apporte. La Parole divine nous révèle les grandes péripéties de cette controverse, où est engagé le salut de tout un monde; or, il est des heures, dans l’histoire de l’humanité, où ces questions revêtent un intérêt poignant, et où il est de toute importance de savoir individuellement ce qu’elles demandent de nous.

L’heure actuelle en est une: tout, en effet, indique que l’on peut désormais être assuré que cette longue controverse tire à sa fin. Malheureusement, bien des esprits voudraient aujourd’hui reléguer au rang de fable les pages du récit sacré ayant trait aux circonstances qui entraînèrent notre monde dans cette lutte grandiose; d’autres, sans adopter cette opinion extrême, inclinent à envisager ce récit comme suranné, et, partant, le traitent avec indifférence.

Mais qui n’aimerait remonter à l’origine de ce conflit, contempler la défection première, en observer l’esprit, en noter les résultats, et apprendre à en éviter les conséquences ? Tels sont les thèmes qui remplissent le présent volume. Il fait naître dans l’esprit le plus vif intérêt pour une importante partie de la Parole de Dieu. Il revêt d’une signification nouvelle les promesses et les prophéties du saint Livre; il revendique la justice de Dieu dans ses rapports avec ceux qui rejettent son autorité, il fait éclater la merveilleuse miséricorde que Dieu a montrée à l’homme pécheur, en lui ouvrant la voie du salut. Le lecteur assiste ainsi au développement des desseins de Dieu au sein de l’humanité, jusqu’à l’époque la plus glorieuse de l’histoire du peuple élu.

Bien que l’auteur aborde les thèmes les plus élevés et décrive des scènes capables d’éveiller les émotions les plus pures et de remuer le coeur humain jusque dans ses profondeurs, il le fait en un langage simple, clair et à la portée de tous les lecteurs.

Nous recommandons ce livre à ceux qu’attire l’étude du plan divin pour la rédemption de l’humanité, et que préoccupe l’avenir de leur âme.

Nous le recommandons aussi à tous les autres, assurés qu’en abordant ce livre sans parti pris, ils seront bientôt charmés par les vérités vivifiantes offertes à leur méditation.

LES ÉDITEURS.

icon for podbean

MESSAGE CHOISIS VOLUME 2.

Un mot au lecteur.

Ce volume, tout comme le précédent, comble une lacune et assure la conservation sous forme permanente de certains conseils parus dans des articles, des documents miméographiés, des brochures. Vu que dès à présent il figure parmi les écrits de l’Esprit de prophétie accessibles au public, il est inclu dans le nouvel Index to the Writings of Ellen G. White. Il ne sera pas nécessaire de répéter ici ce qui a été dit dans “Un mot au lecteur”, au début du premier volume, concernant la compilation et le but de Messages choisis.

Les conseils contenus dans ce volume seront particulièrement utiles aux Adventistes du septième jour pour les mettre à même de résister aux attaques de l’adversaire des âmes, qui seront dirigées contre l’Eglise du reste sous la forme de fanatisme, d’enseignements trompeurs, de mouvements erronés et subversifs. Parfois les conseils sont donnés à des individus et les instructions spécifiques s’appliquent à des cas semblables qui se présenteront sûrement avant la fin. Une partie de ce matériel servira à prévenir le danger dont l’Eglise est menacée dans son ensemble. D’autres conseils généraux traitent des affiliations peu sages, de la rémunération des ouvriers, des guérisons fausses ou vraies.

La septième partie, sur l’usage des médicaments, sera spécialement appréciée. Les déclarations ici contenues, tirées de sources E. G. White, et ici rassemblées, seront utiles au lecteur qui voudra étudier la question de l’usage des drogues.

Ce volume s’achève par six chapitres d’appendice.

Il s’agit d’une réimpression d’articles de Mme White parus dans six numéros de Health, or How to Live, sous le titre: “La maladie et ses causes.”

Nous recommandons à l’attention du lecteur les introductions qui précèdent chaque partie, surtout celle qui précède la septième partie et les appendices.

On a déjà dit, dans “Un mot au lecteur” du premier volume, que les sujets traités dans les diverses parties ne sont pas étroitement reliés entre eux; mais il a paru utile de les réunir dans ces deux volumes.

Il convenait que ces volumes eussent une section finale intitulée “A l’approche de la fin”. On y trouvera des messages particuliers destinés à inspirer confiance en le triomphe de l’Eglise. On y lira entre autres deux communications adressées à la Conférence Générale de 1913, la dernière qui eut lieu du vivant de Mme White. Son âge avancé l’avait empêchée d’assister à cette grande assemblée. Ces communications expriment sa confiance en ses compagnons d’oeuvre et dans le triomphe de la cause à laquelle elle a consacré sa vie.

Puisse ce volume de Messages choisis réjouir le coeur de la famille adventiste parvenue aux dernières étapes de son voyage vers la cité de Dieu: c’est le désir sincère des éditeurs et du COMITÉ DES DÉPOSITAIRES DES PUBLICATIONS D’ELLEN G. WHITE.

PAGINATION: Pour faciliter la tâche du lecteur qui désire trouver rapidement le texte original anglais d’un certain passage, nous avons indiqué entre crochets le numéro de la page anglaise dont le texte commence sur la page française. Parfois, le lecteur remarquera deux numéros consécutifs, ce qui indique que—pour des raisons typographiques—le texte de deux pages consécutives du texte anglais commence sur une seule page de la traduction française. Ailleurs, à cause du plus grand espace occupé par le texte français—une page du texte anglais représente un peu plus d’une page en français—, le même numéro de la page de l’original anglais est répété au bas de deux pages de cet ouvrage.

Les éditeurs.

icon for podbean

MESSAGE CHOISIS VOLUME 1.

Un mot au lecteur.

Offrir des livres sous le nom d’Ellen G. White, des décennies après sa mort, exige un mot d’explication. Le lecteur peut être rassuré quand il saura que les Messages choisis, ainsi que d’autres oeuvres de l’Esprit de prophétie parues depuis 1915, date de la mort de l’auteur, sont publiés en harmonie avec les dispositions du testament laissé par Mme E. G. White.

Au moment de sa mort la messagère du Seigneur a laissé à l’Eglise à titre de trésor durable un ensemble de plus de 100 000 pages comprenant ses livres encore en vente, 4500 articles insérés dans des périodiques de la dénomination, des vingtaines de traités, d’ouvrages épuisés, en plus de ses manuscrits, journaux et lettres.

Au cours des dernières années de sa vie, Mme White s’est beaucoup préoccupée de l’usage à venir et de la publication sur une toujours plus vaste échelle des messages prophétiques à elle confiés. Le 9 février 1912, dans son dernier testament, elle a donné des indications précises sur le soin que l’on devrait avoir de ses oeuvres littéraires. Cinq hommes furent désignés par elle pour faire partie leur vie durant d’un Comité de Dépositaires chargé de prendre soin de ses écrits.

Pour cette tâche importante Mme White choisit des hommes parmi les dirigeants de la dénomination, chargés de lourdes responsabilités dans l’administration de l’Eglise. Voici leurs noms: Arthur G. Daniells, alors président de la Conférence Générale; Francis M. Wilcox, alors rédacteur de la "Review and Herald"; Charles H. Jones, longtemps directeur de la Pacific Press; Clarence C. Crisler, l’un de ses secrétaires, qui lui avait été cédé par la Conférence Générale, plus tard secrétaire de la Division de l’Extrême-Orient; et William C. White, son fils, qui avait beaucoup voyagé avec elle après la mort du pasteur James White, en 1881, et qui l’avait assistée dans son travail de publication, sans parler d’autres choses. Les instructions laissées par Mme White autorisaient le dit comité à continuer d’éditer ses livres, en vue d’une plus large distribution dans d’autres langues que l’anglais, et pour “l’impression de compilations tirées de mes manuscrits”.

Elle s’attendait à ce que, l’Eglise grandissant et ayant à faire face à de nouveaux besoins, et traversant de nouvelles crises, on désirerait des compilations de ses écrits offrant des instructions variées tirées de ses manuscrits, traités et articles de périodiques.

Depuis la mort de Mme White, la liste de ses ouvrages s’est accrue comme suit: 1. Fundamentals of Christian Education (1923) 2. Counsels on Health (1923) 3. Testimonies to Ministers and Gospel Workers (1923) 4. Christian Service (1925) 5. Messages to Young People (1930) 6. Medical Ministry (1933) 7. Counsels on Diet and Foods (1938) 8. Counsels on Sabbath School Work (1938) 9. Counsels on Stewardship (1940) 10. Evangelism (1946) 11. Counsels to Writers and Editors (1946)

A ces livres il y a lieu d’ajouter un supplément de notes inséré dans chacun des sept volumes de "The Seventh-day Adventist Bible Commentary".

Messages choisis: c’est une compilation unique en son genre, qui se propose de rassembler et de rendre accessibles d’une manière permanente non seulement de précieux articles de périodiques et des déclarations manuscrites, mais également d’anciens traités de grande valeur aujourd’hui épuisés. Parmi les conseils ici offerts mentionnons ses déclarations concernant l’inspiration, écrits un peu après 1880, ses remarques sur les “deux lois”, formulées vers la fin du siècle, la brochure “Should Christians Be Members of Secret Societies?”, publiée en 1893, des messages de consolation adressés à des affligés ou à des mourants, et bon nombre d’articles de périodiques traitant de points de doctrine importants. Quelques uns de ces matériaux peuvent avoir été rappelés à l’attention de l’Eglise par des réimpressions d’articles de Mme White dans nos périodiques ou dans des traités, ou même par des citations contenues dans des ouvrages d’autres auteurs traitant de l’Esprit de prophétie, mais de telles sources ne peuvent paraître dans l’Index to the Writings of Ellen G. White.

Messages choisis, vol. 1 et 2, contiennent des écrits déjà parus dans Notebook Leaflets, connus autrefois sous le titre d’ “Elmshaven” Leaflets. Ces brochures traitant les sujets les plus variés ont été fort appréciées en leur temps. Bon nombre des documents qui ont servi de base à ces brochures ont été par la suite incorporés dans des ouvrages tels que Medical Ministry, Evangelism, The Adventist Home, et d’autres déclarations toutes semblables ont paru dans ces livres publiés récemment. Les portions les plus importantes en raison des conseils et des instructions qu’elles contiennent ont été introduites dans Messages choisis. Il ne sera donc plus nécessaire de continuer à imprimer les Notebook Leaflets. La publication de nos deux volumes permet d’offrir des matériaux choisis non encore imprimés, qui seront sûrement appréciés.

Les diverses sections des présents volumes ne sont pas étroitement reliées entre elles. Chaque section sera introduite par un exposé indiquant l’origine de chaque morceau. On trouvera ici et là quelques notes d’explication ajoutées au texte. Il ne s’agit pas de proposer une interprétation du conseil, mais simplement d’attirer l’attention sur les circonstances et les situations qui justifient ces conseils.

L’ouvrage Messages choisis a été compilé dans les bureaux des publications d’Ellen G. White, sous la direction du Comité des Dépositaires de ces publications et par ses employés. Les introductions précédant les sections portent la signature de ce comité, et les notes explicatives, approuvées par le comité, sont signées “Les compilateurs”.

L’édition anglaise, Selected Messages, figure dans le nouvel Index to the Writings of Ellen G. White. Puissent ces volumes publiés tant d’années après la mort de Mme White [13] apporter à l’Eglise sous une forme permanente des instructions servant à l’accomplissement de la tâche que Dieu nous a assignée: c’est le désir et la prière sincère des Editeurs et du COMITÉ DES DÉPOSITAIRES DES PUBLICATIONS D’ELLEN G. WHITE.

PAGINATION: Pour faciliter la tâche du lecteur qui désire trouver rapidement le texte original anglais d’un certain passage, nous avons indiqué entre crochets le numéro de la page anglaise dont le texte commence sur la page française. Parfois, le lecteur remarquera deux numéros consécutifs, ce qui indique que—pour des raisons typographiques—le texte de deux pages consécutives du texte anglais commence sur une seule page de la traduction française. Ailleurs, à cause du plus grand espace occupé par le texte français—une page du texte anglais représente un peu plus d’une page en français—, le même numéro de la page de l’original anglais est répété au bas de deux pages de cet ouvrage.

Les éditeurs.

icon for podbean

MESSAGE A LA JEUNESSE.

PREFACE.

Aux jours anciens, lorsque Jérusalem était sur le point d’être rebâtie, le prophète entendit en vision un messager céleste s’adressant à un autre et lui disant: “Cours, parle à ce jeune homme.” Et c’est ainsi que de nos jours jeunes gens et jeunes filles du mouvement adventiste ont un rôle important à remplir dans le drame final de l’histoire humaine.

“Le Seigneur a choisi la jeunesse pour être son auxiliaire.”—Témoignages pour l’Église 3:119.

“Convenablement entraînée, notre jeunesse pourrait fournir une armée d’ouvriers capables de porter au monde entier, avec une rapidité inouïe, le message d’un Sauveur qui a été crucifié, qui est ressuscité et qui revient bientôt.”—Education, 279.

Des messages comme ceux-ci sont parvenus à la jeunesse de ce mouvement par l’intermédiaire de l’esprit de prophétie dès les débuts de notre oeuvre. L’instrument choisi par le Seigneur pour la manifestation de ce don, Madame Ellen G. White, était une jeune fille âgée de 17 ans seulement quand elle commença son oeuvre. Elle connaissait les luttes que les enfants et les jeunes ont à soutenir contre les puissances des ténèbres; elle connaissait aussi la vie de victoire en Christ. Bien des messages d’instruction, de sympathie, de répréhension et d’encouragement sont sortis de sa plume, adressés directement à la jeunesse.

C’est au cours des années 1892 et 1893 que furent donnés des messages suggérant l’idée d’organiser notre jeunesse en groupes et sociétés d’activité chrétienne. De là est sortie la société des Missionnaires Volontaires de la jeunesse qui a été, dans la vie de la jeunesse adventiste du monde entier, une puissance ennoblissante et protectrice.

Il est vrai que beaucoup d’écrits de soeur White destinés à notre jeunesse ont paru dans ses livres: cependant, nombre d’articles parus dans "The Youth’s Instructor" et ailleurs n’ont pas été publiés sous forme de livres. Les instructions contenues dans ces articles sont un héritage précieux, qui devrait être placé entre les mains de tous nos jeunes. Le Département de la Jeunesse de la Conférence Générale a revu, par conséquent, tout ce qu’elle a écrit dans nos périodiques depuis le commencement de son oeuvre, et a choisi des sujets concernant la jeunesse et ses problèmes. S’il n’a pas toujours été possible de conserver un article en entier, on a eu soin de choisir des extraits susceptibles de donner clairement les idées de l’auteur sur la question traitée.

Ce travail préliminaire de sélection, exécuté par le professeur J. F. Simon, fut soumis au pasteur W. C. White, qui fit de précieuses additions et d’utiles suggestions. Enfin, le professeur H. T. Elliott prit la peine de disposer les matières dans leur ordre actuel. Nous espérons que l’intérêt que créera ce livre chez notre jeunesse amènera une étude attentive de tous les messages parvenus à l’Eglise du reste par l’intermédiaire de l’esprit de prophétie.

Nous prions ardemment pour que ces messages soient une source abondante de force pour la jeunesse du mouvement adventiste à travers le monde entier, qu’ils contribuent à la formation de caractères chrétiens, et qu’ils donnent une nouvelle impulsion à l’achèvement de notre tâche: “Le message adventiste au monde entier au cours de cette génération.” DEPARTEMENT DE LA JEUNESSE DE LA CONFERENCE GENERALE

PAGINATION: Pour faciliter la tâche du lecteur qui désire trouver rapidement le texte original anglais d’un certain passage, nous avons indiqué entre crochets le numéro de la page anglaise dont le texte commence sur la page française. Parfois, le lecteur remarquera deux numéros consécutifs, ce qui indique que—pour des raisons typographiques—le texte de deux pages consécutives du texte anglais commence sur une seule page de la traduction française. Ailleurs, à cause du plus grand espace occupé par le texte français—une page du texte anglais représente un peu plus d’une page en français—, le même numéro de la page de l’original anglais est répété au bas de deux pages de cet ouvrage.

Les éditeurs.

icon for podbean

L'HISTOIRE DE LA REDEMPTION.

Le triomphe final de l’amour de Dieu.

L’HISTOIRE DE LA RÉDEMPTION, par Ellen G. White, auteur de talent, est un ouvrage écrit pour notre époque. Alors que nous approchons de l’an 2000, les événements mondiaux dessinent un gigantesque point d’interrogation sur l’horizon. Notre humanité tourmentée est-elle condamnée à devoir affronter un plus grand nombre d’épreuves et de problèmes, ou son avenir se présente-t-il sous un jour plus lumineux ?

Plusieurs politiciens et scientifiques de premier plan nous permettent de garder espoir, mais la plupart des philosophes, des hommes d’état et des ecclésiastiques sont beaucoup moins optimistes.

Existe-t-il des motifs de réconfort et de certitudes ? Oui, pour ceux qui, refusant de sombrer dans le désespoir, croient que Dieu connaît certainement la situation difficile dans laquelle se débat notre monde et qu’il changera de façon spectaculaire le cours des événements. Pour de telles personnes, il existe une issue à la conjoncture actuelle. Mais le lecteur trouvera dans ce livre plus que des raisonnements humains pour justifier cette vue optimiste des choses. La foi naîtra dans son coeur à mesure qu’il lira le récit éclairant et puissant de la lutte acharnée que l’humanité mène contre les forces du mal. Ce récit est fondé sur le thème biblique du conflit millénaire qui oppose les forces divines aux armées sataniques dans le but de contrôler la volonté et le destin de l’homme. Cet ouvrage rappelle également l’histoire de la création du genre humain, du péché originel, du pouvoir démoniaque qui a inspiré les guerres, les crimes, les souffrances dont la terre entière a été affligée. Au coeur du livre, la rédemption de l’homme obtenue par Jésus sur la croix est particulièrement mise en lumière.

Chaque page offre une vision de l’histoire que bien peu d’auteurs ont égalée, parmi lesquels il faut mentionner les écrivains sacrés de la Bible.

L’histoire de la rédemption est une véritable histoire de guerre—celle d’un conflit dans lequel Dieu, les démons et l’homme sont impliqués. Elle s’achève par un dénouement glorieux, par la paix et la réhabilitation de tous ceux qui ont suivi Jésus-Christ, le Roi des rois, qui revient triomphant sur la terre.

Les compilateurs de cet ouvrage ont extrait des passages choisis de quatre livres dus à la plume d’Ellen G. White et relatifs à ce thème important.

Ces extraits ont été disposés selon l’ordre chronologique des faits qu’ils mentionnent. Le récit couvre tout le champ de l’existence humaine et présente le sujet de façon complète et éclairante.

Chaque minute est précieuse. Le temps passe vite et nous rapproche à grands pas de l’éternité. Quoi qu’il en soit, le lecteur découvrira qu’un brillant avenir est devant nous, car Dieu et les forces du bien remporteront la victoire finale.

Les Editeurs.

icon for podbean

LEVEZ VOS YEUX EN HAUT.

PRÉFACE.

La vie chrétienne vigoureuse et remplie de force pour résister aux tentations de l’ennemi, doit être nourrie quotidiennement par les enseignements directeurs de la Parole de Dieu. Le chrétien affairé qui se prépare très tôt le matin à quitter son foyer pour affronter le monde en son lieu de travail, que ce soit en ville ou aux champs, dans les rues fourmillantes de monde ou dans les salles de classe, ne dispose pas toujours du temps nécessaire pour lire les passages encourageants de la Bible et en extraire les leçons dont il a besoin pour vivre près de Dieu pendant la journée.

La Conférence Générale de l’Eglise Adventiste du Septième Jour, consciente des conséquences négatives de cette situation, prépare chaque année un volume de méditations afin que les membres d’Eglise du monde entier reçoivent tous le même aliment spirituel au commencement de la journée; afin qu’ils soient armés pour affronter les tentations et les difficultés avec une confiance renouvelée en la puissance et en la grâce de Dieu.

Malheureusement, par le passé, les membres d’Eglise de langue française n’ont pu avoir accès à cet excellent matériel qui contribue à l’édification spirituelle des adultes et des jeunes. Cette année, le problème a été résolu par les EDITIONS LE MONDE FRANÇAIS, la branche internationale de la Pacific Press Publishing Association de l’Eglise adventiste, qui s’occupent de la publication de livres en français utilisés pour prêcher l’Evangile, ainsi que de la préparation de la revue missionnaire La Sentinelle. Elles mettent à présent à la disposition des membres d’Eglise de tous les pays francophones ce volume de méditations matinales, LEVEZ VOS YEUX EN HAUT, pour les aider à édifier leur vie spirituelle.

Ce matériel de lecture a été choisi parmi les écrits inédits d’Ellen G. White. Il contient la précieuse et réconfortante lumière que Dieu a donnée dans sa grâce pour le bien de ses enfants qui attendent la seconde venue du Christ en gloire et en majesté.

Nous espérons que chaque jour ces lectures encourageantes inspireront le lecteur à se confier plus entièrement dans les ressources infinies de la grâce de Dieu et à progresser sur le chemin indispensable de la sanctification. C’est la préparation urgente dont tous les adventistes ont besoin à présent. Dieu veuille que ce livre contribue à susciter un renouveau spirituel parmi les membres de l’Eglise.

Serge V. Collins Directeur des Editions le Monde Français.

icon for podbean

LES PARABOLES DE JESUS.

Préface.

Maître incomparable, le Christ donna la plus grande partie de son enseignement en paraboles.

La nature est son temple préféré. Où qu’il porte ses pas: dans les champs, les prairies, les vallées ou sur les coteaux; qu’il ait devant lui la chaîne altière du Liban; qu’il s’attarde sur les rives délicieuses du lac de Génésareth; qu’il longe le Jourdain ou traverse la Samarie pour se rendre dans la ville glorieuse de David, il sait tirer de tout ce qui l’entoure une foule d’enseignements pour ses disciples et ses nombreux auditeurs. Les multitudes qui se pressent autour de lui reconnaissent que “jamais homme n’a parlé comme cet homme”.

D’autres avant lui—des prophètes, des sages—ont employé des symboles et des figures pour exprimer leur pensée d’une manière plus frappante; mais Jésus manie cette méthode avec une incomparable maîtrise et trouve les moyens les plus appropriés pour donner aux enseignements divins une forme très attrayante. Il présente avec une grande simplicité les vérités les plus profondes, rapproche de précieuses pensées d’événements familiers; puis il parle de l’amour de Dieu, de la reconnaissance qui lui est due et de l’amour du prochain qui en découle.

Les paraboles du Christ respirent cette confiance enfantine qui permet aux hommes les plus simples d’avoir accès aux riches trésors des vérités divines.

Le présent ouvrage contient vingt-huit paraboles, divisées en six groupes. Les enseignements qui s’en dégagent sont mis en relief d’une manière saisissante.

L’expérience a prouvé que les paraboles sont appréciées de tous ceux qui aiment ce qui est noble et vrai. Puisse ce livre trouver sa place dans bien des foyers et y apporter le salut et la paix !

LES ÉDITEURS.

icon for podbean

LE MINISTERE DE LA GUERISON.

Préface.

Le monde est malade, et partout où demeurent les enfants des hommes, la souffrance abonde et on en recherche le soulagement. Il n’entre pas dans les vues du Créateur que l’humanité soit accablée d’un fardeau de souffrance, que ses activités soient restreintes par la maladie, que sa force s’évanouisse et que sa vie soit raccourcie par les douleurs. Mais trop souvent, les lois établies par Dieu pour gouverner la vie sont transgressées d’une façon flagrante; le péché pénètre dans le coeur, et l’homme oublie qu’il dépend de Dieu, la source de la vie et de la santé. Alors s’ensuivent les conséquences de la transgression—douleurs, maladie, mort.

Comprendre les lois physiques qui régissent le corps et harmoniser avec ces lois les pratiques de la vie constituent un devoir d’une importance primordiale. Il faut comprendre les différents éléments contribuant au véritable bonheur: un foyer attrayant, l’obéissance aux lois de la vie, des relations agréables avec son semblable.

Lorsque la maladie frappe, il est essentiel que nous ayons recours aux différents agents qui, en coopération avec les efforts de la nature, fortifieront le corps et restaureront la santé. Il y a, également, une question encore plus importante et plus vitale, celle de nos relations avec le Créateur qui à l’origine donna la vie à l’homme, pourvut en tout à son bonheur, et s’intéresse aujourd’hui à son bien-être.

Dans cet ouvrage, l’auteur, une femme d’expérience dans les questions pratiques de la vie et douée d’une perception et d’une connaissance rares, a mis à la portée de chaque père et de chaque mère, de chaque homme et de chaque femme, laïque ou professionnel, une riche somme de renseignements sur la vie et ses lois, la santé et les conditions qu’elle requiert, la maladie et ses remèdes, les maux de l’âme et le baume de Galaad.

Cet ouvrage est écrit en une langue claire, simple et harmonieuse, instructive pour celui qui étudie, remplie d’espoir pour le découragé, réconfortante pour le malade, et reposante pour celui qui est las. Depuis plusieurs dizaines d’années, il transmet son message salutaire à des centaines de milliers de personnes. Il a été imprimé et réimprimé dans de nombreux pays, en une douzaine des principales langues du monde. Que cet ouvrage, présentant une voie meilleure, une vie plus simple, plus douce, plus remplie de joie et de bonheur, plus généreuse dans sa démonstration du principe qu’il y a “plus de bonheur à donner qu’à recevoir”, puisse pleinement accomplir sa mission: c’est l’espoir sincère des éditeurs et des FIDEICOMMISSAIRES DES PUBLICATIONS D’ELLEN G. WHITE

PAGINATION:

Pour faciliter la tâche du lecteur qui désire trouver rapidement le texte original anglais d’un certain passage, nous avons indiqué entre crochets le numéro de la page de l’édition en anglais dont le texte commence sur la page de l’édition en français.

Les éditeurs.

icon for podbean

LE MEILLEUR CHEMIN

LE MEILLEUR CHEMIN.

Avant-propos.

Depuis sa première parution en anglais, en 1892, sous le titre "Steps to Christ", ce petit livre simple et vivant a été constamment réédité. Traduit en plus de cent langues, il est aujourd’hui diffusé à près de vingt millions d’exemplaires. De tous les ouvrages d’Ellen White, Le meilleur chemin (nouvelle édition de Vers Jésus) est incontestablement le plus populaire, le plus lu et celui dont le rayonnement spirituel a été le plus grand.

Dans un monde en crise où retentissent les explosions de la haine, où la guerre et la misère frappent leurs coups aveugles, où l’injustice se dresse avec arrogance, son message demeure d’une remarquable actualité.

Jésus dit à l’homme inquiet qui ne sait où il va: “Je suis le chemin, la vérité et la vie.”

Jésus détient les réponses à nos questions vitales.

Jésus fut l’Amour. Il l’est toujours.

Jésus fut le Porteur de paix. Il l’est toujours.

Jésus fut l’Homme de justice. Il l’est toujours. Il s’adresse à l’homme d’aujourd’hui par-delà le bruit et la fureur. Il lui parle en ami. Il trouve les mots parfaits qui réconfortent et donnent un sens à la vie.

Nous souhaitons, amis lecteurs, qu’à travers ces pages, vous entendiez Jésus, et que le désir vous vienne de le mieux connaître et de l’aimer.

Les Editeurs.

icon for podbean

LE FOYER CHRETIEN

LE FOYER CHRETIEN.

Préface.

Le foyer adventiste est un lieu où les principes et les pratiques des adventistes du septième jour sont enseignés et vécus, un lieu où les pères et les mères adventistes sont invités par le Christ à faire des membres de leur famille de vrais chrétiens. Or, en vue d’accomplir leur tâche dans de bonnes conditions, ces parents adventistes cherchent à s’entourer de toute l’aide qu’ils sont en mesure de trouver.

Ellen White a beaucoup écrit sur ces questions et les conseils qu’elle donne aux parents ont une réelle valeur. Elle s’est intéressée à tous leurs aspects et elle peut ainsi fournir des indications appropriées sur un grand nombre de problèmes qui, à l’heure actuelle, préoccupent intensément les parents qui réfléchissent et qui, trop souvent, sont gagnés par l’inquiétude. Peu d’années avant sa mort, elle avait exprimé le désir de publier “un livre destiné aux parents chrétiens”, qui définirait “les devoirs de la mère à l’égard de ses enfants et son influence sur eux”. Le présent ouvrage est, en partie, la réalisation de ce souhait.

Ce livre, Le foyer chrétien, constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l’idéal même que le foyer devrait s’efforcer d’atteindre. Vous y trouverez les réponses à vos nombreuses questions, des paroles exprimant une sagesse qui émane du Père céleste.

Cette compilation provient d’extraits des écrits d’Ellen G. White rédigés au cours de sept décennies, et tout particulièrement de milliers d’articles parus dans les périodiques de la Dénomination. Les ouvrages courants, de même que certaines brochures ainsi que les archives contenant les manuscrits d’Ellen White, ont également contribué à compléter cette sélection. Chaque chapitre est accompagné des références respectives. Les extraits tirés de sources variées, rédigées à des époques différentes, ont été liés entre eux suivant un ordre logique; il peut donc se présenter, à l’occasion, une légère mais inévitable brisure dans le déroulement de la pensée ou dans le style, car les compilateurs ont dû se limiter à faire un choix, à présenter les textes accompagnés de titres et de sous-titres.

Ce document a été préparé par le Bureau de publication des écrits d’Ellen White. Ce travail a été réalisé conformément aux instructions données par Madame White aux conservateurs de ses écrits concernant “la publication d’extraits” de ses manuscrits: ils contiennent, déclare l’auteur luimême, “un enseignement que le Seigneur m’a confié pour son peuple”.

Jamais, au cours de l’histoire du monde, un ouvrage de cette nature n’a été aussi nécessaire que celui-ci pour l’époque actuelle. Car jamais parents et enfants n’ont attendu avec autant d’anxiété la vraie réponse aux problèmes qui les étreignent. Et jamais les foyers n’ont été aussi menacés qu’ils le sont aujourd’hui.

Chacun de nous sait que les conditions qui prévalent dans la société ne sont que le reflet de celles qui existent dans les foyers de l’ensemble d’un même pays. Nous savons aussi qu’un changement dans ces foyers peut entraîner une transformation dans la société. C’est dans ce dessein que cet ouvrage "Le foyer chrétien" a été préparé et que, s’insérant dans la collection des livres traitant du foyer chrétien, il accomplira l’importante mission dont il est chargé par ses éditeurs et le Comité de publication des écrits d’Ellen G. White. Washington, D.C., 8 mai 1952.

icon for podbean

LA TRAGEDIE DES SIECLES.

Préface.

Une tragédie des siècles se déroule sur notre planète, et cela depuis que celle-ci est habitée. Tous les hommes et tous les peuples ont participé et participent à cette tragédie dont la trame est cachée dans tous les événements relatés par l’histoire.

Cette grande tragédie, c’est le conflit entre la vérité et l’erreur, entre la justice et l’injustice.

Malgré la diversité des opinions et des partis, il n’y a en réalité dans le monde moral que deux principes, deux armées, deux illustres chefs en présence: le bien et le mal, l’Eglise de Dieu et le monde, Jésus-Christ et Lucifer.

A chaque pas des annales de la chrétienté, dans tous les épisodes et au cours de tous les conflits qu’elles rapportent, on voit s’affronter ces deux principes, ces deux armées, ces deux grands capitaines. Leur présence se manifeste dans les luttes entre le Trône et l’Autel, dans l’histoire des guerres de conquête ou de religion, sous les splendeurs ou les turpitudes royales et pontificales. A travers mille pièges et mille détresses, on voit reparaître sans cesse, héroïque, sainte, pure, l’Eglise indestructible du Nazaréen et de ses premiers apôtres. Ainsi, dans cette lutte ardente entre la vérité et l’erreur, entre le vice et la vertu, se forme peu à peu la phalange immortelle des soldats de la Croix.

Quels seront les prochains développements de ce formidable conflit, et comment y serons-nous personnellement impliqués ? Qu’adviendra-t-il de nous lorsque la mort nous jettera dans l’inconnu redoutable où nous attend le jour du jugement ? Selon quelle norme serons-nous jugés, et de quoi aurons-nous à rendre compte ? Pouvons-nous avoir, et à quelles conditions, accès à une espérance ? Cet ouvrage répond à ces questions dont les événements soulignent avec une intensité croissante l’importance vitale. Bien que l’édition originale de ce livre, intitulée “The Great Controversy”, ait été publiée aux Etats-Unis à la fin du siècle dernier, ses déclarations correspondent d’une manière étonnante à l’actualité. Cet ouvrage, traduit en de nombreuses langues peu après sa parution, a été largement diffusé dans le monde entier.

La détresse de l’humanité, la faillite des religions, le spectre effrayant des rivalités internationales et du suicide universel auquel ils peuvent aboutir sont autant de motifs de lire cet ouvrage où brillent, radieuses, la promesse du retour du Christ et l’espérance de la vie éternelle sur une terre nouvelle où “la justice habitera” et où “il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses auront disparu”. Puissent de nombreux lecteurs jouir bientôt, dans l’intimité de leur âme, d’un avant-goût de ce bonheur.

Les Éditeurs

icon for podbean

JESUS CHRIST

JESUS CHRIST.

Préface.

A quelque race ou à quelque condition qu’appartienne un homme, celui-ci éprouve un irrésistible attrait vers des biens qu’il ne possède pas. Le Dieu de bonté a mis cette aspiration dans notre nature, pour qu’aucune chose,—mauvaise, bonne, ou même excellente—parmi celles qui nous sont accessibles, ne puisse nous procurer une entière satisfaction. Dieu veut que l’homme cherche les biens les meilleurs et qu’en eux il trouve le bonheur éternel.

Ce livre a pour but de montrer que seul Jésus-Christ répond à toutes nos aspirations. Il est vrai qu’il existe déjà bien des “Vie du Christ”, ouvrages excellents, bien documentés, contenant de savantes dissertations sur la chronologie, les faits contemporains, les coutumes, le milieu historique, ainsi que sur les enseignements et les multiples aspects de la vie de Jésus de Nazareth. Avouons néanmoins que l’on n’a pas tout dit et qu’il nous reste beaucoup à apprendre.

Disons cependant que cet ouvrage n’a pas pour but d’offrir une harmonie des évangiles, ni même de placer dans un ordre rigoureusement chronologique les événements importants et les merveilleuses leçons qui se dégagent de la vie du Christ. Le but est de présenter l’amour de Dieu révélé en son Fils, la beauté divine de la vie du Christ, à laquelle tous peuvent participer, plutôt que de chercher à satisfaire la curiosité ou à répondre aux objections de la critique. Par la bonté de son caractère, Jésus attirait à lui ses disciples; par sa présence, par la vive sympathie qu’il manifestait à l’égard de leurs infirmités et de leurs besoins, il faisait passer leur caractère du plan terrestre au plan céleste, de l’égoïsme au sacrifice, de l’étroitesse de coeur—fruit de l’ignorance et du préjugé—à une ouverture qui les poussait à connaître et à aimer intensément les hommes de toutes nations et de toutes races.

Dans le même esprit, cet ouvrage se propose d’établir un contact direct entre le lecteur et le divin Rédempteur, Jésus tout-puissant, capable de sauver complètement et de transformer à son image tous ceux qui, par lui, s’approchent de Dieu. Mais combien il est difficile de raconter la vie du Christ ! C’est tenter de peindre l’arc-en-ciel sur la toile, ou de reproduire sur le papier une musique mélodieuse.

Dans les pages qui suivent, l’auteur—une femme ayant une longue et profonde expérience des choses divines—a mis en évidence les beautés inédites contenues dans la vie de Jésus. Elle tire simplement de l’écrin quelques pierres précieuses. Dans ce trésor infini elle puise, à l’intention du lecteur, des richesses insoupçonnées. Ainsi plus d’un passage familier, dont on croyait connaître toute la portée, projette un nouveau jet de lumière glorieuse. Jésus-Christ y est révélé comme l’aboutissement des désirs et des espoirs de tous les siècles.

En présentant ce livre au public, nous demandons à Dieu que son message devienne parole de vie pour beaucoup de lecteurs dont les aspirations et les désirs n’ont pas encore été exaucés.

Les Editeurs

icon for podbean

INSTRUCTIONS POUR UN SERVICE CHRETIEN EFFECTIF.

Préface.

Le désir de mettre à la disposition de tous les ouvriers évangéliques un enseignement portant sur la nécessité, l’importance, les méthodes et la récompense d’une activité missionnaire sincère et consacrée, a conduit à l’exploration intelligente d’une littérature inspirée et abouti à la réunion, sous une forme commode, des citations qui composent cet ouvrage, qu’on pourrait proprement appeler une Encyclopédie du Service chrétien.

On ne peut péremptoirement affirmer que les pages qui suivent constituent une collation complète des écrits de l’Esprit de prophétie sur le vaste sujet du service chrétien, mais on peut dire qu’elles ouvrent à l’ouvrier évangélique de vastes perspectives de recherches qui lui permettront de pénétrer plus avant dans le chemin de la vérité qui traite de la science du salut des âmes.

Les emprunts à ces diverses sources ont été faits avec le souci de préserver la pensée de l’auteur et dans l’espoir que ces extraits seront considérés comme ayant une valeur inestimable par les prédicateurs et les membres dirigeants dans tous les secteurs des activités de l’Eglise, et qu’ils seront appréciés par tous les hommes et toutes les femmes dont les coeurs ont été touchés par l’Esprit du grand Missionnaire, et ayant “l’intelligence des temps pour savoir ce que devait faire Israël”. 1 Chroniques 12:32.

Nous tenons à exprimer notre gratitude à tout le personnel rattaché, d’une manière ou d’une autre, au département des Activités laïques de la Conférence Générale, et aux autres chrétiens qui nous ont rendu d’éminents services en lisant de nombreux ouvrages pour y découvrir les éléments de cette compilation, et dont les suggestions et les chaleureux encouragements ont grandement facilité le déroulement et l’achèvement de cette tâche.

LE DEPARTEMENT DES ACTIVITES LAIQUES DE LA CONFERENCE GENERALE.

icon for podbean

HEUREUX CEUX QUI

HEUREUX CEUX QUI.

À ceux qui, sur l’invitation du Maître, préfèrent la vie spirituelle au royaume de ce monde, avec l’espoir qu’ils apprendront à mieux connaître leur Sauveur. Préface. Une voix du trône de Dieu, la bénédiction divine au monde: voilà le Sermon sur la montagne. Le divin Prédicateur prononce les paroles que son Père lui inspire. C’est pour l’humanité la loi du devoir, la lumière céleste, I’espérance et la consolation dans le désespoir, la joie et le réconfort dans les luttes de la vie.

Les Béatitudes sont la salutation de Jésus aux croyants et à l’humanité entière. Pour un instant, Jésus semble avoir oublié qu’il est dans ce monde et non au ciel: il emploie le langage familier au royaume de Dieu. La bénédiction s’échappe de ses lèvres comme le bouillonnement d’un riche courant d’eau.

Le Christ définit d’une manière parfaitement claire le caractère que doivent posséder ceux qui veulent être agréés et bénis de lui. Délaissant les ambitieux, il se tourne vers les déshérités et affirme que ceux qui reçoivent sa lumière et sa vie sont bénis. Aux pauvres en esprit, aux faibles, aux débonnaires, aux persécutés, à ceux qui souffrent ou qui doutent, il ouvre ses bras et dit: “Venez à moi... et je vous donnerai du repos.”

Témoin de la misère de l’homme, le Christ ne regrette cependant pas de l’avoir créé. Dans le coeur humain, il ne voit pas seulement le péché ou la misère; son amour et sa sagesse y distinguent la possibilité d’atteindre un niveau élevé. Il sait que le Créateur sera glorifié par la rédemption de ces hommes qui, abusant d’eux-mêmes, ont détruit leur dignité divine.

C’est pourquoi le Sermon sur la montagne conservera toujours toute sa force. Chacune de ses maximes est une parole de vie. Les principes établis dans ce discours valent pour tous les temps et tous les hommes. Avec une fermeté divine, le Christ exprime sa foi et son espérance en signalant certains traits distinctifs de ceux qui seront bénis pour avoir recherché la sanctification. En vivant par la foi la vie du Christ, chacun peut atteindre l’idéal inspiré par ses paroles.

Les Éditeurs.

icon for podbean

EVENEMENTS DES DERNIERS JOURS.

Les adventistes du septième jour croient qu’ils ont été appelés par Dieu à proclamer à un monde confus et moribond la bonne nouvelle du prochain retour de Jésus. Ellen White a écrit: “Il faut s’efforcer de présenter constamment ce sujet devant les gens "Fundamentals of Christian Education", p. 336. Dans son livre "La tragédie des siècles", elle dépeint d’une manière imagée les événements terribles de l’avenir. Il n’existe aucun autre livre comme celui là. Maranatha, une compilation de ses écrits, parue en 1876, présente aussi l’accomplissement des prophéties bibliques concernant la fin des temps.

Dans un effort pour, une fois de plus, présenter ce sujet devant les gens, nous avons préparé le volume que vous avez entre les mains, événements des derniers jours. Beaucoup des déclarations de cet ouvrage ont été tirées de livres d’Ellen White déjà publiés, mais ce volume contient un certain nombre de textes qui n’ont jamais été publiés. S’il est vrai que nous n’avons pas inclus toutes les déclarations d’Ellen White sur les derniers événements de l’histoire de la terre, nous avons essayé d’inclure les plus significatives.

À la fin de chaque extrait se trouvent l’origine du texte ainsi que la date à laquelle cette déclaration a été écrite, ou la date de publication durant la vie d’Ellen White. Nous avons aussi ajouté des notes quand il nous a paru bon de donner quelques renseignements ou explications supplémentaires.

Nous avons essayé de présenter les enseignements d’Ellen White sur les événements de la fin des temps dans un ordre logique. Mais nous ne prétendons pas avoir placé tous les événements futurs dans l’ordre exact de leur déroulement. Cette question de très grande importance sera l’expérience du peuple de Dieu dans les jours à venir, quand chaque personne devra résister seule "comme s’il n’y a personne d’autre au monde" The S.D.A. Bible Commentary 7:983. Il est donc essentiel que tous les chrétiens aient leurs propres convictions, fondées sur leurs moments d’étude et sur leurs rapports intimes avec le Seigneur.

Ellen White déclare que “notre petit monde est un livre d’enseignement pour tout l’univers” (The Desire of Ages, 19 ), et que le monde invisible observe “avec un intérêt inexprimable” (Prophets and Kings, 148) les scènes finales de l’histoire de ce monde. Puissions-nous tous nous efforcer de saisir l’importance des événements qui couronneront la fin de ce monde, tout en les considérant dans le cadre du grand conflit entre le bien et le mal. Et puissions-nous tous partager avec ceux qui nous entourent la merveilleuse vérité du prochain retour de Jésus.

Le Comité de publications des écrits de Mme Ellen G. White.

icon for podbean

EVANGELISER

EVANGELISER .

Préface.

L’évangélisation, coeur même du christianisme, est un sujet de première importance pour ceux qui sont appelés à proclamer le dernier message d’avertissement divin destiné à un monde perdu. Nous vivons les dernières heures du temps de la fin, et le message adventiste, qui a pour objet de préparer un peuple en vue du retour de notre Seigneur, doit s’amplifier jusqu’à devenir un cri puissant qui retentira jusqu’aux extrémités de la terre.

Dès les débuts de l’oeuvre des adventistes du septième jour, les enseignements de l’Esprit de prophétie, qui mettent particulièrement l’accent sur les principes et les méthodes relatifs au salut des âmes, ont été donnés pour présider au développement de notre action. Divers aspects de l’évangélisation ont été abordés dans presque tous les livres d’Ellen White. Au fil des années, dans la "Review and Herald", dans les "Signs of the Times" et dans d’autres périodiques, ont paru des articles de la messagère du Seigneur qui ont donné l’impulsion requise au ministère évangélique en expansion. De temps à autre, des prédicateurs ont eu également le privilège de recevoir, à titre personnel, des instructions et des avertissements que leur tâche exigeait. Par ailleurs, Ellen White s’est occasionnellement adressée à des groupes de prédicateurs et d’administrateurs de notre Dénomination; ces exposés contenaient souvent des conseils très utiles.

Mais, en l’état actuel des choses, ces articles, ces témoignages spéciaux, ces conseils individuels et ces exposés sont difficilement accessibles. C’est afin de mettre toute cette précieuse documentation à la disposition de nos forces d’évangélisation aujourd’hui grandissantes que nous publions cette vaste compilation classée par sujets et exclusivement consacrée au thème capital entre tous de l’évangélisation.

Ce livre fait plus qu’énoncer les principes directeurs et reconnus qui devraient inspirer l’oeuvre du prédicateur et de l’assistante pastorale; il contient aussi une mine de conseils détaillés touchant la mise en application de ces principes. S’agissant d’un recueil des judicieuses instructions que le Seigneur a dispensées au cours des années, il se présente comme un véritable manuel d’évangélisation pour le mouvement adventiste.

En rassemblant diverses déclarations émanant de différentes sources et en les disposant par ordre logique, nous nous sommes aperçus que certains conseils d’intérêt général reviennent à plusieurs reprises. Aussi, pour éviter d’inutiles répétitions, sans cesser pour autant de présenter au lecteur tout ce qui se rapporte à un sujet donné, nous avons dû procéder à un choix de paragraphes ou de groupes de paragraphes. Parfois, des phrases redondantes ont été supprimées des brefs extraits; mais ces suppressions sont toujours indiquées. En tout cas, nous nous sommes efforcés de reproduire des déclarations suffisamment complètes pour que les conseils mentionnés apparaissent dans leur véritable contexte.

Autant que possible, nous avons fait en sorte que chaque section constitue un exposé complet du sujet indiqué. Il en résulte nécessairement un certain nombre de répétitions qui ont pour effet de renforcer les instructions données. Pour faciliter la consultation du livre, les compilateurs y ont ajouté des sous-titres qui figurent en caractères gras. De plus, à la fin de chaque extrait, on trouvera la référence correspondante, ainsi que la date de l’écrit lorsqu’il s’agit de manuscrits, ou celle de la première édition quand le passage cité est tiré d’un ouvrage imprimé.

Ces dates sont parfois bien utiles pour la mise en application d’un conseil particulier, car notre oeuvre s’accomplit dans des circonstances qui sont susceptibles de changer. Mais s’il n’est pas toujours possible d’appliquer au pied de la lettre des méthodes préconisées aux origines de notre mouvement, les principes de base énoncés dans les directives données à cette époque peuvent néanmoins nous guider dans le choix de moyens d’évangélisation efficaces. Un principe reste inchangé, même si sa mise en application nécessite des adaptations aux conditions actuelles. Nous citerons à ce sujet un exemple concret.

Le lecteur trouvera dans le présent volume de fréquentes allusions aux camps meetings et des conseils touchant leur fonctionnement. Aux environs de 1870, les camps meetings attiraient, pendant les week-ends, de très larges auditoires non adventistes qui pouvaient se chiffrer à 50 % de non-adventistes et—exceptionnellement—à 15 non-adventistes pour un membre d’église. Une vingtaine d’années plus tard, des camps meetings d’évangélisation organisés avec succès dans la périphérie des grandes villes duraient de deux semaines à un mois. De telles réunions représentaient un fort potentiel, du point de vue des âmes gagnées à l’Evangile. Nombre de déclarations prônant cette méthode d’évangélisation et contenant des directives concernant leur bonne marche ont été écrites dans ces années-là.

Mais les temps ont changé et les camps meetings sont devenus une occasion de rencontre presque exclusivement réservée aux membres d’une église en expansion. Quant au public non adventiste, qui était autrefois attiré par ce type d’action missionnaire, de nos jours il l’est davantage par des réunions sous la tente ou dans des salles réservées à cet effet. Cependant, les principes qui ont trait à l’évangélisation par les camps meetings sont tout à fait applicables aux méthodes propres à nous assurer le succès dans nos efforts d’évangélisation aujourd’hui.

Précisons que les conseils reproduits dans ce livre concernent, dans la majorité des cas, le travail d’évangélisation du prédicateur et de l’assistante pastorale. Les très nombreuses instructions relatives à l’évangélisation par les membres laïques, amplement exposées dans d’autres ouvrages d’Ellen White, et celles portant sur le travail missionnaire par la page imprimée, qui joue un rôle si important dans notre oeuvre, ne sont pas reproduits ici, faute de place. De même, l’oeuvre médicale missionnaire, si abondamment et si judicieusement traitée dans Le ministère de la guérison, "Medical Ministry" et "Counsels on Health", n’est pas non plus abordée dans cette compilation, sauf lorsqu’elle intéresse la présentation du message au public. Enfin, il eût fallu sans doute inclure beaucoup plus de matière sur les qualifications du prédicateur; mais les citations sélectionnées sur ce sujet se limitent à des points directement liés à la tâche particulière qui est la sienne.

Ce livre est publié avec la conviction que sa diffusion permettra un progrès certain des méthodes d’évangélisation. Les conseils constructifs et pleins d’à-propos, les avertissements appropriés qu’il renferme et sa vision du triomphe de notre message constituent un programme d’action qui permettra aux forces vives du mouvement adventiste de promouvoir une oeuvre d’évangélisation qui atteindra son apogée lorsque retentira le grand cri du troisième ange.

Le Comité de publication des écrits d’Ellen G. White.

icon for podbean

EDUCATION

Avis aux Lecteurs.

Nous devons attirer l’attention du lecteur sur deux points importants. Le premier concerne la date de la première parution de l’ouvrage et le second son caractère religieux. Expliquons-nous. – {Éd 9.1}

Les livres d’éducation et de psychologie appliquée vieillissent vite. Cela tient à des modes et au vocabulaire, mais aussi à l’augmentation rapide des connaissances dans ce secteur jeune et en pleine évolution des sciences humaines. Et lorsqu’un livre atteint la décennie, à moins d’être profondément remanié, il est généralement dépassé. Dès lors, est-il décent de proposer au lecteur de la fin du 20e siècle un livre écrit en 1903? – {Éd 9.2}

Les livres dont la vie excède — à notre époque — trois générations d’hommes sont de deux types. Il y a ceux que l’on consulte encore dans des bibliothèques spécialisées, avec un intérêt historique, pour savoir ce que l’on écrivait ou pensait à tel moment précis de l’histoire des idées. Et puis il y a ceux qui continuent d’être des livres de chevet, d’imprimer leur empreinte dans la pensée et la vie des gens. Ces livres-là ne datent pas. Bien sûr, on peut repérer à tel ou tel petit détail le lieu ou le temps de leur rédaction; mais l’essentiel n’est pas là. Ils véhiculent des idées et des vérités tellement fondamentales sur l’homme qu’elles sont presque des principes éternels. Nous croyons que le livre Education de Madame Ellen White est de ceux-là. Il a, en effet, été traduit dans de très nombreuses langues et continue à être, tout autour du monde, un manuel de base pour des milliers de parents, d’enseignants, de pasteurs, d’animateurs. Il est en particulier l’expression de la philosophie qui inspire l’un des systèmes scolaires privés les plus étendus dans le monde, celui mis sur pied par le mouvement adventiste. L’ouvrage manquait, depuis plusieurs années, en langue française. Cette nouvelle édition, qui est en même temps une nouvelle traduction, devrait donc combler une lacune et mettre à la portée de beaucoup un texte sur lequel il vaut la peine de réfléchir. – {Éd 9.3}

Pour l’auteur, l’éducation ne s’adresse pas à l’intelligence seule. L’enfant, comme l’homme, est un tout. Sa vie, pour être harmonieuse, doit être à la fois corporelle, intellectuelle, affective, pratique et sociale, mais aussi spirituelle. Ellen White refuse une éducation au rabais, sans de nécessaires disciplines et ayant pour objet un être incomplet. Notre société est en train de mesurer les conséquences tragiques d’une “éducation” (mais peut-on la nommer ainsi?) qui a cru pouvoir faire l’économie de la vie intérieure, de ses racines profondes, de ses finalités supérieures. Voilà pourquoi le lecteur ne sera pas surpris, quelles que soient, par ailleurs, sa position ou ses convictions personnelles, de voir la place que l’auteur laisse à la Bible et à celui qu’elle révèle, Jésus-Christ, l’Educateur par excellence. Cette éducation, qui vise non seulement la vie terrestre, sans la négliger aucunement, mais encore la vie éternelle, acquiert alors tout son sens. Perspective vertigineuse qui pourrait devenir angoissante par la responsabilité qu’elle entraîne si, en traçant l’itinéraire, l’auteur ne rappelait constamment les moyens mis à notre disposition par Dieu pour y parvenir. – {Éd 9.4}

Dès lors la poésie ou la nature, le travail manuel ou l’alimentation, l’étude de l’histoire ou de la biologie, la manière de se vêtir ou de vivre le jour du repos ne constituent plus une mosaïque fragmentaire et insignifiante mais une vaste fresque, signe et avant-goût du Royaume des Cieux. – {Éd 10.1}

Le souhait très profond des éditeurs est que cet ouvrage soit une contribution, modeste mais réelle, à l’éducation permanente de l’homme intègre, total, à son renouveau puissant. – {Éd 10.2}

Les éditeurs

Nous tous, qui le visage dévoilé, reflétons comme un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire... 2 Corinthiens 3:18.

icon for podbean

CONSEILS SUR LA NUTRITION ET LES ALIMENTS .

Préface.

Des décennies avant que les physiologistes ne s’intéressent d’une façon générale à l’étroite relation qui unit la nutrition et la santé, Madame Ellen G. White, en décrivant les révélations qui lui furent faites en 1863, indiqua d’une manière précise les rapports qui existent entre les aliments que nous consommons et notre condition physique et spirituelle. Au long de sa carrière, tant dans ses discours que dans ses écrits, elle ne cessa d’être préoccupée par le problème de l’alimentation. Ses conseils dans ce domaine, contenus dans des livres, des brochures, des articles parus dans les journaux de la dénomination, ainsi que dans des témoignages personnels, ont exercé une influence déterminante sur les habitudes alimentaires des Adventistes du Septième Jour, et ont été remarqués par le grand public.

Du fait qu’une partie seulement de l’ensemble de ces conseils était accessible aux étudiants et à ceux qui s’intéressaient à ces questions, on édita en 1926 l’ouvrage intitulé Testimony Studies on Diet and Foods, qui était une compilation de plusieurs déclarations antérieures d’Ellen G. White auxquelles furent ajoutés des matériaux empruntés à ses livres courants. Ces conseils de l’Esprit de prophétie sur les aliments et une nutrition saine constituèrent d’abord un manuel destiné aux étudiants en médecine et en diététique de Loma Linda, Californie. La première édition fut rapidement écoulée, l’ouvrage étant fortement demandé non seulement par les étudiants, mais aussi par les autres membres de l’Eglise.

L’intérêt manifesté pour ces enseignements fut à l’origine de la publication en 1938, en vue d’une large diffusion, d’une édition complétée. Le manuscrit de cette compilation, Counsels on Diet and Foods, fut préparé sous la direction du Comité de publication des écrits de Mme E. G. White, au siège où se trouvent réunis tous les écrits d’Ellen G. White, publiés ou non. L’ouvrage connut une telle faveur auprès du public de langue anglaise qu’en huit ans il fallut recourir à quatre réimpressions. D’autres éditions ont paru. A présent, ce livre est accessible en français à nos ouvriers et membres laïques dans la collection de la Bibliothèque du foyer chrétien.

On s’est efforcé d’inclure dans ce volume tous les enseignements que Madame White a rédigés sur le thème de la nutrition et des aliments. Ils sont présentés dans leur intégralité et d’une manière compréhensible, bien que le manque de place et le désir d’éviter trop de répétitions aient empêché de reproduire toutes les déclarations sur les aspects plus généraux du problème.

Chaque section de cette compilation traite d’une façon complète le sujet étudié. A maintes reprises, divers aspects de l’enseignement sanitaire sont examinés simultanément dans un seul paragraphe. De ce fait, le contexte peut renfermer certaines répétitions directes et l’expression d’idées plus ou moins analogues. La présence de références complémentaires entre les paragraphes limite les répétitions directes.

Chacun des passages composant ce volume, qu’il soit emprunté à des écrits déjà publiés d’E. G. White—y compris les livres, les brochures et les articles de journaux parus antérieurement—, ou tiré de l’ensemble de ses manuscrits, est accompagné de l’indication de sa source ainsi que de la date de sa rédaction, ou de sa première publication.

Un certain nombre des déclarations ici reproduites furent rédigées à une époque où régnait une ignorance générale quant à la nutrition et où toute réforme en ce domaine était impopulaire. Il nous a été agréable de constater, au cours du développement de la science diététique, la pleine confirmation des principes généraux et même de plusieurs éléments de détail de l’enseignement apporté durant des années aux Adventistes du Septième Jour comme une vérité révélée par Dieu. La totalité de cet enseignement forme un ensemble large, solide et équilibré qui doit être étudié avec un esprit bien ouvert. De cette façon, on évite d’aboutir à des vues extrêmes ou exclusives basées sur une seule déclaration, isolée de son contexte ou du faisceau des enseignements se rapportant au même sujet.

Que les conseils renfermés dans cet ouvrage contribuent à une connaissance plus claire du grand message de santé qui nous a été confié, et suscite un respect plus profond à son égard, tel est notre voeu sincère.

Le Comité de publication des écrits de Mme E. G. White.

icon for podbean

CONSEILS SUR LA CONDUITE SEXUELLE L'ADULTERE ET LE DIVORCE.

Préface.

Lorsque cette compilation parut, elle n’était pas destinée à une large diffusion. Elle avait pour but d’aider les responsables de l’oeuvre et autres prédicateurs, dans leurs efforts pour maintenir un niveau moral élevé dans l’église, à traiter avec autant d’amour que de justice les membres dont la conduite était discutable ou immorale. Toutefois, ce livre s’est révélé d’une telle utilité, et on nous l’a tellement réclamé, que nous trouvons justifiée sa place dans la Collection du Foyer Chrétien.

Le lecteur notera que nombre de lettres publiées dans ce volume furent adressées à des ouvriers de l’oeuvre tombés dans le péché. Cela ne doit pas nous surprendre, car Ellen White correspondait avec un grand nombre de prédicateurs et autres employés. Néanmoins, malgré les erreurs et les fautes de ses correspondants, elle avait une grande confiance dans le corps pastoral de l’Èglise adventiste du septième jour.

À 85 ans, elle envoya deux messages destinés à être lus à la session de la Conférence générale de 1913. Dans le premier, elle exprimait aux délégués sa conviction: “Bien que je reste fort préoccupée par l’attitude de [x] certains à l’égard des mesures à prendre pour le développement de l’OEuvre de Dieu sur la terre, j’ai cependant une grande confiance dans les ouvriers du champ; je crois que s’ils se réunissent pour s’humilier devant le Seigneur et se consacrer à nouveau à son service, il les rendra capables d’accomplir sa volonté.” Messages choisis 2:464

Dans le second et dernier message, Ellen White déclarait: “Lorsque au cours de la nuit, je ne puis dormir, mon coeur s’élève à Dieu dans la prière et il me fortifie en me donnant l’assurance de sa présence aux côtés de ses serviteurs qui oeuvrent dans notre pays comme au loin. Je suis encouragée et heureuse de savoir que le Dieu d’Israël continue à guider son peuple et qu’il sera avec lui jusqu’à la fin.” Messages choisis 2:406. Les marques de confiance exprimées dans ces témoignages montrent clairement que les problèmes moraux abordés dans les lettres de ce volume n’étaient ni généralisés, ni même très courants.

Comme de nos jours nous nous trouvons confrontés à ces mêmes problèmes, nous pensons que bien des lettres écrites par Ellen White voilà un siècle renferment des avertissements et des appels toujours valables. En ce qui concerne l’utilisation de ces lettres, elle écrit: “Je m’efforce, avec l’aide de Dieu, d’écrire des lettres capables d’aider non seulement leurs destinataires, mais bien d’autres personnes qui sont dans la même situation.” (Lettre 79, 1905.)

Cette compilation n’a pas pour but de servir de réglementation en matière d’immoralité, d’infidélité, de divorce et de remariage non conformes aux Écritures. Aucun code ne saurait traiter de tous les écarts de conduite. Lorsqu’on demanda à W.C. White de produire une déclaration de sa mère qui servirait de référence pour régler les cas de mariage en désaccord avec la Bible, il répondit: “Après avoir lu les documents que je vous ai adressés aujourd’hui, vous direz: “Mais il ne m’a rien donné de Soeur White qui fasse autorité et qui réponde directement à cette question.” “Vous comprendrez sans doute ceci: Soeur White ne voulait rien écrire qui puisse être utilisé comme une loi ou une règle touchant à ces questions de mariage, de divorce et d’adultère. Elle pensait que le Diable poussait les hommes dans des situations inextricables et si différentes qu’écrire quoi que ce soit susceptible d’être considéré comme une règle pour résoudre ces cas serait mal compris et mal employé.” (W.C. White à C.P. Bollman, 6 janvier 1931.)

Nous sommes pleinement d’accord avec l’opinion d’Ellen White. Les problèmes moraux sont complexes. Il n’y a pas deux situations exactement semblables. Chacune d’elle demande un examen sérieux; et quoique les différences puissent paraître minimes, chaque problème appelle sa propre solution. Le secours du Saint-Esprit, guide et conseiller divin, sera toujours nécessaire pour venir en aide à ceux qui se débattent dans des difficultés morales.

Tous les noms rapportés dans cet ouvrage sont authentiques, mais nous avons remplacé certains noms de famille par des lettres de l’alphabet. Par ailleurs, nous avons mis des titres et des sous-titres aux chapitres. Puisse le contenu de cet ouvrage contribuer à l’élévation du niveau moral de toute église désireuse de progresser dans la connaissance et vraiment soucieuse de ses membres. Qu’il apporte également le réconfort, l’encouragement et l’espoir à ceux dont les problèmes moraux complexes semblent humainement insolubles.

Tels sont nos voeux et notre prière.

Le Comité de Publication des Écrits d’E.G. White.

 

icon for podbean

CONSEILS AUX EDUCATEURS AUX PARENTS ET AUX ETUDIANTS

Préface.

Dès 1872, Ellen White a rédigé de sa plume et adressé aux adventistes du septième jour des conseils et des instructions sur l’éducation chrétienne. On trouve le premier article très fourni sur le sujet, intitulé: “Une éducation véritable”, dans Testimonies for the Church 3:131-160 [traduit en partie dans Testimonies for the Church 1:358-363, NDT]. La trentaine de pages de cet article contient, sous une forme soit embryonnaire, soit bien développée, tous les principes qui devraient être à la base de l’éducation et de l’instruction des enfants et des jeunes. Si révolutionnaires qu’ils aient dû paraître au moment de leur rédaction, certains points de vue exprimés sont aujourd’hui reconnus et défendus par les penseurs actuels les plus avancés en matière de pédagogie. Les adventistes du septième jour doivent considérer comme un privilège le fait que les fondements de tels principes éducatifs soient apparus aussi tôt dans leur littérature.

Cet aperçu bref et pourtant complet, donné pour nous faire appréhender ce qu’était une véritable éducation, a été suivi, au cours des ans, par des conseils plus détaillés reprenant les principes tout d’abord énoncés, en précisant les applications, et nous pressant de les adopter. Christian Education et Special Testimonies on Education [“Éducation chrétienne” et “Témoignages spéciaux sur l’éducation”], deux petits ouvrages parus dans les années 1890, ont présenté ces messages.

Finalement, c’est en 1903 qu’Éducation, chef-d’oeuvre en matière d’éducation du caractère, a été présenté par Ellen White [6] au public. Ce livre, à la suite de nombreuses éditions et traductions, a offert d’utiles messages à des milliers de lecteurs dans notre pays et ailleurs. Cependant, des instructions détaillées spécialement adressées aux adventistes du septième jour ne pouvaient être incluses dans ce volume populaire destiné à une diffusion plus vaste. Les ouvrages précédents étant épuisés, une grande part de conseils précis, d’une grande valeur pour nous, n’était plus disponible. C’est pour y remédier que le livre, Conseils aux éducateurs, aux parents, et aux étudiants, a été édité en 1913, ainsi que d’autres écrits plus tardifs et plus complets sur certains aspects du sujet.

Ce volume présente des principes et méthodes éducatives qui “incluent non seulement une discipline mentale, mais aussi une formation du caractère permettant de développer des valeurs morales solides et un comportement correct”—éducation qui “préparera des hommes et des femmes au service en développant et en exerçant activement l’ensemble de leurs facultés”.

Ce livre nous dévoile progressivement les responsabilités et les devoirs des parents, des conseils réconfortants pour guider les enseignants dans leur tâche éducative et des instructions concrètes adressées à ceux qui consacrent leurs années de jeunesse à se préparer à une vie de service.

Avec l’édition des quatre volumes suivants: Fundamentals of Christian Education [non traduit: “Principes fondamentaux d’éducation chrétienne”] (1923), Messages à la jeunesse (1930), Le foyer chrétien (1952) et Child Guidance [non traduit: “Guide de l’enfant”] (1954), les sources disponibles de textes d’Ellen White se sont accrues.

Puisse cet ouvrage servir pleinement de guide aux parents et enseignants, dans le but de les aider à faire progresser “l’oeuvre la plus délicate jamais confiée à des mortels”, celle qui consiste à “redonner à l’être humain une relation harmonieuse avec Dieu”—tel est le désir sincère des éditeurs et des administrateurs responsables de la publication des ouvrages d’Ellen White.

icon for podbean

CONQUERANTS PACIFIQUES.

Préface.

A travers tous les siècles, Dieu a eu ses témoins. Dans la nature: la verdure et les fleurs, l’arbre et l’arbuste, la vallée et la plaine, le fleuve et le lac, la mer et la terre ferme, tout témoigne de sa connaissance et de sa bonté.

Les cieux apportent, eux aussi, leur témoignage à la puissance et à la sagesse de la Divinité. La sphère lumineuse et l’étoile étincelante révèlent aux hommes la gloire de Dieu et la beauté de ses œuvres.

Pendant des siècles, sa Parole écrite a raconté l’histoire merveilleuse de son amour créateur et rédempteur, et invité les hommes à venir à lui pour trouver la justice, la paix et le repos.

Et par-dessus tout, dominant les âges, règne le Témoin fidèle et véritable, notre Seigneur Jésus, le verbe incarné, le bien suprême des Juifs et des Gentils.

Après le divin Fils, et plus grande même en influence directe, se trouve la manifestation de la vie de notre Seigneur dans les hommes. Dieu s’est plu à faire de l’homme imparfait “la louange de la gloire de sa grâce”, par la résurrection du Christ. Le témoignage de Dieu chez les apôtres et les évangélistes fut celui d’une humanité régénérée, re-créée, ennoblie. Au pêcheur, au scribe, à l’étudiant, au médecin, au faiseur de tentes, des visions divines ont été communiquées; et ces visions, par la puissance du Sauveur, ont fait des hommes qui craignent Dieu, des hommes qui ne tremblent pas devant leurs semblables et ont une influence considérable sur la société.

A la série de ses merveilleux ouvrages: Patriarches et Prophètes, Jésus-Christ et La Tragédie des Siècles, Mme White a ajouté Conquérants Pacifiques (Les Actes des Apôtres), l’histoire des témoins de Dieu après le ministère terrestre de notre Seigneur.

Par cet ouvrage, d’une haute inspiration, un flot de lumière est projeté sur l’Eglise apostolique, faisant ressortir les leçons qui s’en dégagent pour chacun de nous. A l’Eglise militante correspond l’Eglise triomphante. A travers ses luttes, ses épreuves, ses imperfections, elle a eu la vision de sa victoire définitive. Au-dessus de tous les bruits discordants de cette terre, elle a entendu la voix claironnante de son Capitaine. Celui qui a souffert pour ses enfants les a choisis afin qu’ils règnent avec lui. Celui qui est venu ici-bas, dans l’humiliation, pour souffrir et pour mourir, est le même qui doit revenir dans la gloire et régner éternellement.

Nous sommes heureux de pouvoir offrir aux lecteurs de langue française cette histoire précieuse des témoins de Dieu. Puissent ces pages admirables réconforter les âmes fatiguées et chargées, assoiffées de vérité, et conduire au Seigneur tous ceux qui soupirent après le salut qui est en Jésus-Christ !

Les Editeurs.

icon for podbean

Préface.

Les méditations groupées dans ce volume consistent en un texte biblique pour chaque jour, accompagné d’extraits appropriés des écrits de Madame Ellen Gould White qui, pendant soixante-dix ans, s’occupa des besoins spirituels de ceux qui l’entouraient.

Elle ne se borna pas à faire des principes chrétiens le thème de ses écrits et de ses causeries publiques, mais elle en donna la démonstration pratique dans sa vie d’enfant, de jeune femme, de mère, de voisine secourable, de personnalité de premier plan au sein de son Église, et en tant que voyageuse ayant parcouru le monde entier.

Quelques-unes des exhortations contenues dans ce petit volume étaient, originellement destinées à la famille, considérée dans son ensemble, d’autres aux parents, aux enfants ou aux jeunes gens. Parfois, ces citations ont une portée plus générale. Mais dans chaque cas, le message parle clairement au coeur du lecteur, quels que soient son âge, sa profession ou sa situation.

Ce petit ouvrage a été compilé par les soins du “Conseil d’administration des publications d’E. G. White”, qui a fait ce travail en harmonie avec les instructions laissées par Madame White au sujet de la publication et de la compilation de ses écrits.

Puissent les brèves méditations quotidiennes qui leur sont offertes dans ce petit livre aider les lecteurs à vivre avec Dieu jour après jour, tel est le voeu sincère des éditeurs et du Conseil d’administration des publications d’E. G. White.

icon for podbean

Quantcast